Orne: Les écoliers de Moulins-la-Marche ont "poney" en cours de sport

Prenez une fondation, un centre équestre et une école primaire et vous aurez  "A cheval trop top", une expérience pilote menée du côté de Moulins-la-Marche dans l'Orne pour favoriser l'apprentissage de l'équitation dès le plus jeune âge.

Oubliés la gymnastique, la course à pied ou le basket. Quand les écoliers de Moulins-la-Marche ont EPS (Education Physique et Sporive), ils enfilent leur bombe et grimpent sur la selle. Voilà trois mois que ces jeunes enfants s'initient à l'équitation au centre équestre de Soligny-la-Trappe.

Outre la dimension sportive de cette activité, ils apprennent également à connaître et comprendre le cheval. "Ça rentre tout à fait dans les programmes", explique Yann Choupeaux, le directeur de l'école primaire de Moulins-la-Marche, "les programmes d'EPS mais pas seulement, ce sont aussi les relations psychosociales, les relations avec les autres".

À l'origine de cours d'EPS pas comme les autres, la fondation "A cheval trop top" dont l'objectif est de permettre aux enfants d'accéder gratuitement à l'équitation. A sa tête, Anne Guarato, l'épouse de l'entraîneur de Bold Eagle, Sébastien Guarato. Tous les frais sont pris en charge par la fondation. Aujourd'hui, une seule classe bénéfice de cette activité. A terme, Anne Guarato espère pouvoir en faire bénéficier les cinq classes de l'école de Moulins-la-Marche. Puis de développer ce projet à l'échelle nationale.


Reportage de Catherine Berra et Carole Lefrançois
Intervenants:
- Nolan, élève de l'école primaire de Moulins-la-Marche
- Yann Choupeaux, directeur de l'école primaire de Moulins-la-Marche
- Anne Guaraton, présidente de "A cheval trop top"

 

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité