• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Salon de l'Agriculture. Les agriculteurs normands 3.0 cultivent Internet et les réseaux sociaux

© Guillaume Souvant AFP
© Guillaume Souvant AFP

Ils travaillent en phase avec le Big Data (métadonnées) et assument pleinement le nom de paysan. Ce sont les agriculteurs 3.0 familiers des nouvelles technologies et du web. Voici quelques portraits de Normands pas comme les autres prêts à relever les défis de demain grâce aux innovations digitales.

Par Catherine Gauberti

La saviez-vous ? Les agriculteurs sont mieux équipés en ordinateurs que le grand public : 72% ont un ordinateur (47% pour le grand public) 59% ont un ordinateur portable (58% pour le grand public).
81% des agriculteurs utilisent Internet au moins une fois par jour pour leur activité agricole, ils ont en moyenne 3 applications agricoles installées sur leur smartphone et 33% utilisent au moins un réseau social pour raisons professionnelles (Sources Alim'agri dec 2016)
 
Les chiffres clefs de l'agriculture connectée / © CC infographies.agriculture.gouv.fr
Les chiffres clefs de l'agriculture connectée / © CC infographies.agriculture.gouv.fr

En Normandie comme ailleurs, on est aujourd'hui très loin de l'image de l'agriculteur célibataire endurci accroché à sa vieille maman bougonne. Bon nombre d'agriculteurs sont de la génération 3.0, bien plus connectés et férus d'innovations technologiques que la moyenne de nos concitoyens. 
 

Etre agriculteur en 2019 demande des qualités de chef d’entreprise, banquier, producteur, commercial, manager et technicien pour gérer de nouveaux modes d’élevage, des bâtiments intelligents, la vente en circuit-court, culture bio ou vente sur internet, l'utilisation des nouvelles énergies et des énergies propres pour faire tourner les machines. Quelle énumération ! Du coup, on comprend mieux pourquoi de nombreux agriculteurs normands se tournent souvent avec conviction et passion vers des technologies et solutions nouvelles pour inventer le secteur primaire de demain.
 
 

Prenons par exemple Alice et Sébastien Catoir. Sébastien, jeune agriculteur travaille avec sa femme Aline à Conteville, une commune de Seine-Maritime. Il élève 60 vaches laitières équipées de colliers pour la détection des chaleurs et la surveillance de leur activité et leur rumination. Reliés à l'ordinateur central de la ferme et fonctionnant 24h/24 les colliers détectent chaleurs ou anomalies de santé avant l'agriculteur qui ne cotoie ses bêtes que deux fois par jour. Il peut donc intervenir plus rapidement et efficacement. Une assistance précieuse qui coûte 5 000 € par an pour l'ensemble du cheptel. 
 
Les agriculteurs connectés extrait colliers des vaches
Pour repérer les chaleurs des vaches, les agriculteurs leur font porter des colliers connectés - France 3 Normandie / Media TV - Histoire de se balader

On souffre, nous, agriculteurs, de la vision qu'ont les citoyens sur notre métier alors que au quotidien on réfléchit à évoluer et se former.
Alice Catoir, agricultrice

Bien lancé sur la voie de modernisation de leur exploitation, le couple s'équipe de produits high-tech : un GPS, un volant spécifique qui permet au tracteur de corriger automatiquement les trajectoires pour un travail maximisé sur chaque parcelle. Ils utilisent également un système KANOTT installé sur les machines de leur « coopérative de matériels en commun ». Ce système permet de préciser la facturation de l’usage de matériels à chaque agriculteur en indiquant à quels moments les machines étaient en route sur leurs parcelles.

 

Christophe Guicheux, lui, est un agriculteur droniste installé sur la ferme familiale dans l’Eure, à Sylvain-lès-Moulins, près de Conches-en-Ouches. Blé, orge, colza, luzerne, lin..., ce sont les céréales que Christophe cultive sur 130 hectares pour en partie nourrir son élevage de 200 ovins et de lapins. Il cultive, élève, transforme et vend à la ferme. Il travaille avec un drone sur ses parcelles. 
Pour lui, les outils connectés sont non seulement une aide pour les semences et le suivi des cultures, mais ils peuvent limiter l’utilisation des intrants.

Je suis très fier de mon métier. (...) On n'est plus au temps où il y avait le tas de fumier au milieu de la cour. (...) Ici il y a Internet, on travaille avec le GPS, du drone, c'est ça qui est interessant. Mon père est pour, il a connu les chevaux avec ses parents maintenant il connaît le GPS avec moi.
Christophe Guicheux, agriculteur droniste

 
Les agriculteurs connectés Extrait drone surveillance céréales
Pour surveiller la pousse des céréales la agriculteurs ont recours à des drones - France 3 Normandie / Media TV - Histoire de se balader

 

Pierre Cordel n'est pas exploitant agricole. Il est chargé des projets numériques à la Blanche maison, située dans le département de la Manche, à Pont-Hebert. La Blanche maison est une ferme laitière expérimentale à mission régionale, où les Chambres d'agriculture de Normandie conduisent des activités d’expérimentation et de démonstration.
Outils connectés embarqués sur les tracteurs, panneaux solaires sur les bâtiments, récupérateurs de chaleur sous la paille des stabulations, contrôle de l'abreuvage, mesure de la production de lait par vache.

C'est un libre choix des agriculteurs [les technologies]. J'espère qu'on arrivera pas à un stade où les grandes instances de l'agriculture obligeront certains agriculteurs d'avoir des colliers sur les vaches ou autre.
Pierre Cordel, chargé des projets numériques à la Blanche maison

 
Depuis 2011, des essais portent sur l’étude de deux systèmes laitiers et fourragers à hautes performances économiques et environnementales dont l’un est basé sur le maïs avec une faible part de pâturage et l’autre est basé sur l’herbe avec une forte part de pâturage.
Cette ferme est aussi un lieu où les agriculteurs peuvent venir découvrir et tester tous les objets connectés et les nouvelles innovations dans le milieu agricole. C'est un véritable paradis des nouvelles technologies.
La ferme expérimentale sert de support à toute la filière professionnelle de l’élevage agricole grâce à des conseillers agricoles qui interviennent en appui aux agriculteurs, aux enseignants et formateurs des lycées agricoles. Vincent rencontre ensuite Lucie Morin, chargée d'expérimentation pour un vol de drone high-tech.

 

Des agriculteurs connectés dans Histoire de se balader

Vincent Chatelain rencontre pour nous ces agriculteurs 3.0 dont nous venons de parler et nous fait découvrir la Blanche maison, ferme expérimentale au service des agriculteurs de la Manche. 

► Toutes les infos et les replay de l'émission Histoire de se balader ici
Les agriculteurs connectés Histoire de se balader - player You Tube février 2019
Agriculteurs connectés 3.0 en Normandie - France 3 Normandie - Média TV / France 3 Normandie
Intervenants :
  • Christophe Guicheux, agriculteur droniste
  • Victor Mancha, droniste
  • Alice et Sébastien Catoir, un couple d'agriculteurs
  • Pierre Cordel, un chargé des projets numériques à la Blanche maison
  • Lucie Morin, chargée d’expérimentation
 
© Alim'agri Ministère de l'agriculture et de l'alimentation
© Alim'agri Ministère de l'agriculture et de l'alimentation
 

Etat des lieux, chiffres et données sur l'agriculture connectée avec Alim'agri et Agrodoc Ouest

La publication du Ministère de l'agriculture sur l'agriculture connectée est consultable en ligne dans sa version mise à jour début 2018 (ci dessous)

De nombreuses publications sur cette thématique des nouvelles technologies au service du monde agricole sont consultables sur Internet. Vous en retrouverez une partie avec l'agrégateur de publications d'Agrodoc Ouest sur Scoop.it! qui proprose des filtres très pointus 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le maire de Bourg-Achard décrit les dégâts

Les + Lus