• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Tourouvre : malgré la route solaire, l'entreprise SNA loupe son virage

L'entreprise SNA avait été sous les projecteurs avec la première route solaire. Elle a été placée en liquidation judiciaire
L'entreprise SNA avait été sous les projecteurs avec la première route solaire. Elle a été placée en liquidation judiciaire

Ce fabriquant CD et DVD s'était lancé dans la fabrication de panneaux photovoltaïques. Il s'était notamment retrouvé sous les projecteurs avec la création de la première route solaire au monde. Mais un an plus tard, il vient d'être placé en liquidation judiciaire. 77 emplois sont menacés.

Par CM et DM

La ministre de l'environnement en personne s'était déplacée. Avec elle une horde de caméras. Le 22 décembre 2016 était inauguré à Tourouvre, la première route solaire au monde, un kilomètre de chaussée constituée de panneaux photovoltaïques. Si ce "laboratoire routier" a été conçu par le groupe Colas, c'est une entreprise locale, la société coopérative ouvrière SNA qui en assuré la fabrication. 


Le 12 mars dernier, un peu plus d'un an après avoir été sous les projecteurs, l'entreprise a été placée en liquidation judiciaire. 77 emplois sont menacés. Les potentiels repreneurs ont jusqu'au 30 mars pour se faire connaître.

Les difficultés de SNA ne datent pas d'hier. En 2015, la société a perdu 40 salariés après avoir été placée en redressement judiciaire. A l'heure du téléchargement et du streaming, l'activité première de la société, la fabrication de CD et de DVD, est loin d'avoir le vent en poupe. Elle a donc tenté de se diversifier et d'opérer un virage vers le photovoltaïque. Mais n'a pas réussi à se faire une place sur ce marché. Elle accuse un déficit chronique de 3 millions d'euros.

"C'est la fin d'une belle histoire qui remonte à 40 ans quand cette entreprise, suite à une liquidation était repartie sous forme de Scop et avait fait ses preuves très rapidement", raconte Guy Monhée, le maire de la commune, qui déplore une certaine opacité autour de la gestion de l'entreprise: "Ce qui me choque le plus, c'est ce silence, cette omerta. Nous ne sommes au courant de rien. Officiellement, on n'a pas de compte à nous rendre, mais tout de même !". Le directeur Hervé Eymery a ainsi refusé la demande d'interview de notre équipe. 

Reportage de Damien Migniau et Nicolas Corbard
Intervenants:
- Guy Monhée, maire de Tourouvre et président de la Communauté de Communes

SNA en liquidation judiciaire

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Armada : portrait de Samuel de Champlain

Les + Lus