Ouverture des lieux culturels en Normandie : le casse-tête de la reprise

Tous les acteurs de la culture attendent l'allocution du président Macron prévue jeudi soir sur le déconfinement. Jauges évolutives, levée progressive du couvre-feu, billets horodatés, programmation à venir, de nombreuses questions restent encore en suspens. 

A Bayeux, la tapisserie de la Reine Mathilde est un rendez-vous incontournable des touristes. Les anglo-saxons sont souvent les plus nombreux, mais depuis la Covid-19, ils manquent cruellement à l'appel.

L'année dernière, 800 visiteurs ont eté comptabilisés quand, dans l'été on peut parfois monter jusqu'à 3000 visiteurs par jour. Cruel manque à gagner pour des saisons touristiques sinistrées.  En attendant les consignes présidentielles, puis ministérielles et enfin préfectorales, on s'est organisé.

Le site de la Tapisserie de Bayeux s'est doté de capteurs qui comptabilisent en temps réel le nombre de visiteurs et déterminent le temps d'attente pour les visites suivantes. En cas de surcharge de demandes, il serait aussi possible de réserver un créneau horaire de visite. Pour le moment, personne ne sait quand le Musée de la Tapisserie rouvrira ses portes.  Les deux autres musée de la ville ( le Musée Baron Gérard et le Musée de la Bataille de Normandie) ouvriront en même temps. 

Au Mémorial de Caen, on est en plein test de billeterie. Franck Moulin est confiant et très fier de l'offre que permet ce nouvel outil .

" Nous allons offrir à nos visiteurs une billeterie dématérialisée qui leur proposera les meilleures offres de prix et de créneau horaire. Que vous soyez en individuel, en famille ou en groupe de visiteurs, vous pourrez réserver les billets sur nos trois sites ( Mémorial de Caen, cinéma 360° d'Arromanches et Mémorial de Falaise) de façon optimale."

Finies les grandes files d'attente ou pire, la cohue pendant la visite, nous allons pouvoir réguler le flux de nos visiteurs de façon sereine et dans de bonnes conditions sanitaires.

Mi juin, le Mémorial de Caen proposera une grande exposition sur l'état du monde après le 11 septembre ( 20 ans près) qui devrait intéresser un public nombreux.

Au  Musée du Château de Flers, on termine l'installation d'une exposition intitulée" les Couleurs de l'Eau". Les tableaux anciens y côtoyent les oeuvres de trois artistes contemporains. 

" Nous commençons traditionnellement notre saison d'été en mai donc, le confinement n'a pas changé grand chose pour nous" explique Coralie Miachon-Desmont de la Direction Culturelle de l'agglomération de Flers. "Nous avons travaillé à réserver les oeuvres, les faire venir... Nous pensions être prêts pour le 11 mai donc, tout va bien. Il suffira de se conformer aux dernières directives sanitaires pour la sécurité de nos visiteurs" 

Le casse- tête d'éventuelles jauges évolutives est réservé plus particulièrement à ceux qui reçoivent du public assis. Cinémas et théâtre devront se plier à un nombre minimal de spectateurs.

"Je ne sais pas comment faire avec une jauge à 35% de spectateurs."

Patrick Foll, le directeur du Théâtre de Caen explique" Il faut prendre en compte le coût d'exploitation du spectacle mais, au delà de ça, comment décider de qui verra le spectacle. Certains spectacles ont été complets avec une vente à 65% de taux d'occupation ( ce qu'on nous avait mposé lors du premier confinement) Si on me dit que désormais c'est 35%, je fais comment? ..

"Je pense que les spectacles que nous avions programmés en Mai sont compromis. Je mets un point d'honneur à défendre ceux programmés en juin. Ce sera très difficile" conclut-il amer.

Ouverture des lieux culturels en Normandie : Le casse-tête de la reprise

Autre question en attente de réponse : Quid aussi du couvre-feu ?

Au cinéma Lux de Caen, Gautier Labrusse est optimiste. Il suit de près tout ce qui se négocie au Ministère de la Culture.

" Les tickets horodatés, c'est une proposition intéressante. Les personnes qui pourront montrer leurs tickets du jour portant mention de l'heure de la séance pourraient être autorisées à ne pas être soumises au couvre-feu de 19 ou 20h. C'est une hypothèse de travail en ce moment que nous suivons de près."

"La programmation va être difficile aussi car nous voulons pouvoir re-proposer des films qui ont été à peine vus comme "Adieu les Cons" de Dupontel ou ' Drunk" de Thomas Vinterberg ( oscar 2021 du Meilleur film étranger). Et puis, il y a près de 400 nouveaux films en attente de diffusion. Il va falloir s'organiser dans le réseau de distribution pour que le flux des nouveautés soit opérationnel vers la mi-juin au niveau national"

 En attendant la déclaration du président Macron, jeudi soir, sur les modalités d'un éventuel déconfinement, les équipes du Lux ont du pain sur la planche.

" On a été fermés près de 200 jours. Il y a un bon coup de ménage à faire" précise Gautier Labrusse en riant.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie mémorial de caen culture histoire débarquement dday déconfinement société