• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Pays d'Auge : Face à une fermeture de classe, les communes de Tourgéville et de Saint-Arnoult peinent à s'entendre

Mobilisation des parents d'élèves de Tourgéville, dans le Calvados, ce lundi matin
Mobilisation des parents d'élèves de Tourgéville, dans le Calvados, ce lundi matin

Les écoles de Tourgéville et Saint-Arnoult font partie du même pôle scolaire, avec une directrice commune. Mais quand l'inspection acédemique réclame la fermeture d'une classe, la solidarité est aux abonnés absents.

Par CM et SL

Ce lundi matin, les parents d'élèves de Tourgéville ont bloqué l'entrée de l'école de la commune. Cette dernière comprend jusqu'à présent deux classes deplusieurs niveaux. L'une d'entre elles ne survivra pas à la fin de l'année scolaire. Ainsi en a décidé l'inspection académique, au regard des prévisions d'effectif pour la rentrée prochaine. "Si on est amené à perdre cette classe, de notre point de vue, ce sera la fermeture de l'école l'année prochaine et ça c'est inconcevable", déclare Vanessa Levannier, une des parent d'élèves. Et ces derniers se sentent, en ce moment, plutôt seuls.
 
A Tourgéville, mobilisation contre la fermeture d'une des deux classes de l'école
Reportage de Stéphanie Lemaire et Cyril Duponchel

Dix ans plus tôt, la commune s'est déjà battue pour sauver une de ses deux classes. Des enfants venus des communes voisines ont permis de maintenir l'effectif requis par l'administration. La gratuité de la cantine, de la garderie et et de l'aide aux devoirs constituent un avantage financier no négligeable pour les familles. Quelques années plus tard, l'école s'est en quelque sorte associée à celle de Saint-Arnoult, commune distante de trois kilomètres, au sein d'un groupe scolaire supervisé par une seule directrice. 

Mais, le "rapport de force" ne joue pas en faveur de Tourgéville. La commune ne compte qu'une quarantaine d'élèves, contre le double chez sa voisine. A l'heure des comptes tenus par l'Inspection académique, c'est la première qui doit se résoudre à voir une de ses classes fermer. Depuis plusieurs semaines, les parents tentent de trouver des solutions. Mais peinent à convaincre leurs homologues de Saint-Arnoult. "Il y a 74 signatures qui ne sont pas favorables parce que certains parents de Saint-Arnoult ne veulent pas scolariser leurs enfants à Tourgéville", expliquait ce lundi matin Thierry Potdevin, inspecteur d’académie du Calvados, aux habitants de Tourgéville en s'appuyant sur une consultation lancée auprès des parents d'élèves.

Les élus des deux communes sont invités à se rencontrer ce mardi pour savoir que faire de cette classe en moins. 

Sur le même sujet

Didier Guillaume :

Les + Lus