Cet article date de plus de 6 ans

Dieppe : l’IFCASS remet en cause un fonctionnement administratif absurde

Le mode de financement de l’institut de formation professionnelle dieppois est problématique depuis des années. Aujourd’hui, il met l’institut dans une situation critique.
L’Institut de formation aux Carrières Administratives, Sanitaires et Sociales de Dieppe (IFCASS) forment des jeunes, à des métiers du secteur sanitaire et social et les préparent aux concours de la fonction publique. Traditionnellement, et ce depuis 1975, il accueille majoritairement des jeunes de l’Outre-Mer. 

Le personnel est constitué de 15 fonctionnaires d’état et de 35 contractuels. Tous sont actuellement rémunérés par l’institut et c’est là le problème.
Depuis plusieurs mois, l’IFCASS demande que les fonctionnaires de l’état soient payés par l’état. L’IFCASS se chargeant de payer les contractuels.

Un engagement de l'état non tenu 

Un accord avait été pris en ce sens, en décembre 2014, par les services du Premier Ministre. Or, depuis cette date, rien n’a changé. L’IFCASS continue de payer des salaires qui ne doivent pas lui être imputés.
Ce fonctionnement pèse gravement, aujourd’hui, sur le financement de l’institut. Si rien ne change, l’IFCASS ne pourra plus payer les fonctionnaires, à partir du mois d'août.

Le cabinet du Premier Ministre et celui de la Ministre de l’Outre-Mer ont été saisis pour régler ce dysfonctionnement administratif.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie emploi polémique société