Cet article date de plus de 6 ans

Le futur site éolien au large de Dieppe et du Tréport fait l’objet d’une étude environnementale

Avant l’installation des éoliennes offshore au large des côtes de Seine-Maritime, des experts évaluent l'impact du projet sur la faune et la flore.
D’ici 2021, un parc d'une soixantaine d'éoliennes sera en service au large des côtes, entre Dieppe et le Tréport. Ce projet, qui a fait l'objet d'un débat public ces derniers mois, devra aussi prendre compte une étude menée actuellement par des ornithologues sur ce site.

Ces derniers quantifient les espèces d'oiseaux présentes et observent aussi leurs comportements et leurs déplacements. Leur travail s'effectue depuis la côte, en avion ou en bateau.
De nombreuses espèces telles que des Fous de Bassan, des goélands ou encore des plongeons arctiques ont ainsi été aperçues dans la zone.

Une prise en compte par le porteur du projet

Les impacts éventuels du projet éolien sur l’environnement seront étudiés de manière à les éviter, les réduire ou les compenser.

VIDEO : le reportage de Grégory Archiapati et Jérôme Bègue avec des interviews de :
durée de la vidéo: 01 min 43
Etude faune et flore sur le futur site eolien

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société animaux sorties et loisirs éolien énergie