Harcèlement scolaire : le parquet de Dieppe saisi à Saint-Nicolas d’Aliermont (Seine-Maritime)

Publié le Mis à jour le

Mercredi 1er février, le parquet de Dieppe a ouvert une enquête pour « harcèlement et menaces », après la publication dans la presse du témoignage d'une mère d'élève, scolarisé au collège Claude Monnet, à Saint-Nicolas d'Aliermont. Le garçon se dit victime de harcèlement depuis septembre dernier.

Le 16 janvier 2017, une mère de famille poste un message sur le groupe Facebook des « Brocanteurs de Dieppe et alentours ». Elle cherche à recueillir des témoignages de harcèlement scolaire au collège Claude Monet, à Saint-Nicolas d'Aliermont où est scolarisé l’un de ses fils, en classe de sixième.







Des crachats, des insultes et des coups 



En novembre, son garçon de 11 ans a été découvert par sa sœur en pleurs dans la salle de bains familiale. Questionné par sa mère, il explique que depuis septembre, dans l'enceinte du collège, il a reçu des crachats, des insultes et parfois même des coups des éléves de son établissement.



Le lendemain même, la famille alerte l'administration scolaire. A la suite de cet échange, la famille est reçue notamment par le principal, son adjoint, la CPE et l'assistante sociale de Claude Monet. Une rencontre au cours de laquelle les parents du garçon n'ont pas l'impression d'être entendus. 

Un message sur Facebook pour faire bouger les choses 

La mère de famille finit donc par poster son message sur les réseaux sociaux, "afin que les choses bougent" explique Sylvie Manneville. S'en suivront un peu plus de 70 réponses, dont des élèves et des parents d'élèves qui racontent des événements similaires au sein du collège. 



Après publication du témoignage de Sylvie Manneville à la Une des Informations Dieppoises, le procureur de Dieppe s'est saisi de l'affaire. Il a ouvert une enquête pour harcèlement et menace. La famille a également porté plainte auprès de la gendarmie ce mardi 1er février 2017.

Une enquête ouverte par le procureur de Dieppe



De son côté, le Rectorat a demandé au chef d'établissement de mener une enquête sur cette affaire.



Joint par téléphone ce mercredi 2 février, le principal du collège donne sa position. Voyez le reportage réalisé par Emmanuelle Partouche et Jean-Luc Drouin avec les interviews de :
  • Sylvie Manneville,
  • François Bernier, principal du collège Claude Monet, Saint-Nicolas d'Aliermont

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité