Le chantier naval "Seine et Manche" placé en redressement judiciaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par PGC

Depuis des mois, la société basée à Fécamp était en proie à des difficultés financières. Elle est aujourd'hui placée en redressement judiciaire, "Seine et Manche" emploie pour l'heure 8 salariés.

À son arrivée sur le port de Fécamp (Seine-Maritime) en 2011, le chantier naval « Seine et Manche » avait de l'ambition. Dirigé par Robert et Wandrille Lebefaude, il se positionnait pour construire des maisons fluviales, des barges et des bateaux pour naviguer sur la Seine. À la clef, normalement : la création d'une cinquantaine d'emplois. Mais, les difficultés financières sont bien là, la société est aujourd'hui en difficulté.

Un administrateur judiciaire a été nommé, et l'entreprise est placée en période d'observation pour six mois. Six mois pour redresser les comptes et sauver les huit emplois de "Seine et Manche". La société était déjà dans la tourmente avec la vente d'une barge, inexploitable et truffée de malfaçons selon son acheteur.


Revoyez cette enquête sur le chantier début juillet, de Danilo Commodi et Marc Moiroud :