Manifestation contre l'importation illégale d'huile de poisson à Fécamp

L'arrivée imminente du Key Bay à Fécamps (Seine-Maritime), un cargo chargé d'huile de poisson en provenance du Sahara Occidental, déclenche la colère du Front Polisario qui dénonce "une violation du droit européen et international".

© France 3 Normandie
La communauté et les amis du peuple Sahraoui ont bloqué symboliquement vendredi soir, l'entrée du port de Fécamp. 

L'huile attendue à Fécamp pour les besoins de l'industrie cosmétique a été achetée au Maroc, alors que les Sahraouis en revendiquent la propriété.

Vendredi 20 Janvier, le Front Polisario représentant officiel du peuple Sahraoui a déposé une plainte contre X au Tibunal de Grande Instance du Havre (TGI), pour "discrimination économique et tromperie sur l'origine".

Une marchandise embarquée au Sahara Occidental


Selon l'avocat rouennais Nicolas Capron, "La cargaison était estampillée originaire du Maroc, alors qu’elle aurait embarqué de Laâyoune, au Sahara occidental, ville contrôlée et administrée par le Maroc depuis 1975. Or, le 21 décembre 2016, la Cour de justice de l'Union européenne a pris un arrêt stipulant que le Sahara Occidental et le Maroc sont deux territoires distincts, relevant de souverainetés distinctes. Les accords commerciaux conclus entre le Maroc et l'Union européenne ne s'appliquent donc pas aux produits issus du Sahara Occidental occupé et le commerce de cette huile est illégal".

Le cargo ne devrait pas accoster dans le port de Fécamp avant lundi.



VIDEO : le reportage de Gwenaëlle Bron et Hervé Guiraudou avec les interviews de :

durée de la vidéo: 01 min 36
Importation illégale d'huile de poisson à Fécamp

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine sorties et loisirs économie transports maritimes