Cet article date de plus de 5 ans

Prison du Havre : 3 agressions de surveillants, appel au blocage lundi

Le surveillants de la prison du Havre sont à bout. Jeudi 28 avril, la journée a été émaillée de plusieurs incidents. Les syndicats alertent depuis des mois sur la tension et le sous-effectif


Le communiqué commun des sections pénitentiaires de l'UFAP, FO et la CGT relate 3 incidents....en moins de 4 heures jeudi 28 avril :

"A 8 heures, une bagarre a éclaté aux ateliers, la surveillante en poste s'est vue lors de l’intervention exposée au sang. Elle sera conduite à l’hôpital."
NDLR : la surveillante a dû s'interposer entre les deux détenus

"A 11h30 au CD2, suite à une fouille de cellule où il a été retrouvé une arme artisanale, un détenu a lâchement agressé notre collègue en lui infligeant un coup de tête deux collègues seront conduits vers l’hôpital."

"A 11h45, au QSL, notre collègue isolé sur le secteur, s’est fait agresser lorsqu'il a annoncé la suspension de l’aménagement de peine au détenu".
NDLR : il s'agit d'une agression physique.

Les syndicats appellent à un blocage de l'établissement lundi 2 mai. Ils demandent une fois encore la "révision de leur effectif" et l'amélioration de leurs conditions de travail.

La prison du Havre compte 600 détenus, seulement des hommes pour environ 165 surveillants. Certains détenus ont des troubles psychiatriques. Ils sont imprévisibles. Régulièrement, des hommes se retranchent sur le toit de cette prison récente.

La carrière de surveillant de prison attire des candidats. De source syndicale, on apprend qu'1 sur 3 renonce à ce métier suite à sa période de stage en détention.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie