Cet article date de plus de 5 ans

Pêche à pied : le ramassage de coquillages interdit entre Antifer et Veulettes

Pour des motifs sanitaires, dus à la présence d’une algue dans les coquillages filtreurs  la consommation humaine, le ramassage, la pêche, le transport et la commercialisation de ces coquillages sont interdits dans le secteur du littoral compris entre le cap d'Antifer et la Butte du Catelier.
© France 3 Haute-Normandie
Le ramassage, la pêche, la consommation, le transport et la commercialisation des coquillages filtreurs sont interdits dans le secteur du littoral de la Manche compris entre le cap d’Antifer et la Butte du Catelier sur la commune de Veulettes-sur-mer, a annoncé vendredi 31 juillet la préfecture de la Seine-Maritime qui a pris un arrêté en ce sens.

Cette interdiction pour motif sanitaire est due à la présence d’une algue – le dinophysis – qui contient une toxine qui n’est pas détruite à la cuisson. Les signes les plus fréquemment observés sont des diarrhées, des vomissements, des douleurs abdominales apparaissant dans un délai de 30 minutes à quelques heures après l’ingestion des coquillages porteurs de cette toxine.


Exemples de coquillages filtreurs : huîtres, moules, palourdes, coques, coquille St-Jacques, praires...).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société littoral aménagement du territoire environnement sécurité