Pédocriminalité : des équipes d'anonymes passent à la traque en ligne

En Normandie, une équipe de citoyens engagés et bénévoles,  baptisée la " Team Eunomie",  harponne les pédophiles sur Internet depuis des mois. Ils ont identifié 418 cas de pédophiles présumés et ont transmis 50 de ces dossiers aux procureurs de la République. 

La team eunomie a envoyé 50 dossiers à la justice.
La team eunomie a envoyé 50 dossiers à la justice. © Maxpp
" Shiva " traque les pédophiles sur Internet en créant des faux profils d’enfants. Il est le fondateur de la Team Eunomie (une déesse grecque, mineure, personnifiant la Justice) , basée en Normandie. " J'ai été moi-même victime de pédophilie mais on ne m'a pas cru. Quand j'ai vu le travail de la Team Moore ( une équipe d'activistes née à la Réunion sous l'impulsion de Steven Moore, le premier chasseur français ) ,  j'ai répondu à l'appel que cette organisation lançait, je recueillais tellement d'éléments qu'on s'est dissocié pour créer notre propre team, aujourd'hui on est 37 membres, en Normandie, en Suisse, en Belgique ". 
 
Un pédophile présumé piégé par un père de famille à la Réunion, Steven Moore

Le principe ? " La première étape, c'est de créer de faux profils d'enfants sur Facebook. " En seulement quelques minutes, on a des hommes qui se connectent et entrent en contact avec ce qu'ils pensent être une jeune fille de 13 ans. " Il est impossible de se rendre compte que ce n'est pas une vraie jeune fille, on utilise leur façon d'écrire, on met en avant des goûts propres à cette génération, un artiste par exemple ou une passion pour les chevaux . Le prédateur supposé va vite ramener la converstion à de la drague et au sexe. "
  
© Capture écran fournie par Team Eunomie

 

  " J'ai très envie de sexe stp..."
" G13an"
" tu as un vagin pourtant"

" Oui c'est légal qu'une fille de 15 ans couche avec une personne majeure"

" j'ai envie de coucher avec des filles de 10 ans" 



" Ca prend beaucoup de temps car on tchate parfois non stop pendant des heures. On reçoit beaucoup de sexe d'hommes en photo, ça va juqu'aux menaces de viol, genre si tu fais pas ça, on va venir avec deux copains et on va te violer" raconte Shiva. " Mais la plupart du temps, le prédateur supposé essaye d'amadouer la victime" 

" On a une autre partie de l'équipe qui enquête, on cherche tout ce qu'on peut trouver sur l'identité de la personne. Certains agissent avec leur propre compte Facebook, ils ont leurs familles, leurs amis. On recueuille le plus d'infos possibles pour constituer les dossiers de ces pédophiles présumés dont l'âge est compris entre 20 et 70 ans" . 


Des " teams" controversées


" On ne cherche pas à faire justice nous-même, nous venons d'envoyer 50 dossiers, les plus lourds, à différents procureurs en France". " Les données que nous recueillons restent confidentielles, il n'est pas question de faire justice nous-mêmes. "

Ces  méthodes s'inspirent des "chasseurs de pédophiles" anglo-saxons. Au Royaume-Uni, c'est un phénomène de société depuis dix ans. Des groupes d'activistes y sont tolérés par les autorités et travaillent même en collaboration avec la police britannique. Dans leurs vidéos, les pédophiles présumés, dénoncés sous leur vraie identité et filmés à visage découvert, sont même jetés en pâture aux internautes. 

Les autorités ne voient pas d'un très bon oeil ces enquêtes privées craignant qu'elles ne se télescopent avec les dispositifs existants comme la plateforme Pharos qui recueille les signalements de contenus publics illicites en ligne ou encore la cyberinfiltration qui autorise les gendarmes à se faire passer pour des mineurs. 





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie pédophilie faits divers