Pesticides : Le ministre normand de l'agriculture en désaccord avec Nicolas Hulot

Sortie du Conseil des ministres le 22 juin 2017 / © Aurelien Morissard - Max PPP
Sortie du Conseil des ministres le 22 juin 2017 / © Aurelien Morissard - Max PPP

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, a déclaré lundi vouloir revenir sur la législation interdisant, sauf dérogation, les insecticides de la famille des néonicotinoïdes à partir de septembre 2018, une position contestée par son collègue de l'Environnement Nicolas Hulot.

Par VA avec l'AFP

Les néonicotinoïdes : Kézako ?
Les néonicotinoïdes sont des pesticides accusés d'être notamment responsables du déclin des abeilles. En mars 2016, un vif débat à l'Assemblée avait adopté le bannissement de cette famille de pesticides à partir du 1er septembre 2018. Elle est reconnue nocive pour les abeilles et les insectes pollinisateurs.
© France 3 haute-Normandie
© France 3 haute-Normandie

Vers un changement de législation ?
Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, a déclaré ce lundi 26 juin vouloir revenir sur cette législation.
"Nous avons un certain nombre de produits aujourd'hui qui ont été estimés dangereux et qui sont au fur et à mesure retirés du marché, mais (pour) d'autres produits où nous avons des impasses techniques, qui n'ont pas de susbtitutions, nous devons pouvoir autoriser des dérogations pour en permettre l'utilisation afin que nos producteurs continuent à travailler dans de bonnes conditions", a déclaré M. Travert sur le plateau de BFM TV.

Un exemple ... normand
Souhaitant "du temps" pour que la recherche puisse "continuer à avancer", le ministre a notamment pris l'exemple de la carotte des sables, cultivée notamment dans la Manche, département où il est élu député (PS) et pour laquelle il n'existe pas de produit de substitution au pesticide utilisé.

"C'est ma proposition", a spécifié le ministre, en indiquant que l'arbitrage du Premier ministre, Edouard Philippe, "n'est pas rendu".

Nicolas Hulot s'oppose à ces dérogations
"Les interdictions de néonicotinoïdes et épandage aerien ne seront pas levées, les arbitrages ont été rendus en ce sens", a déclaré M. Hulot, répondant à son collègue de l'Agriculture.


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus