Pont de l’Ascension : un "dimanche noir" sur les routes normandes

Si vous avez prévu de rentrer de week-end ce dimanche, ou tout simplement de vous déplacer en voiture, prévoyez une bonne marge ! Bison Futé tire la sonnette d’alarme : les routes selon largement saturées en cette fin de week-end de l’Ascension.

Journée noire sur les routes. Ce dimanche 21 mai, aucun département ne sera épargné par les difficultés de circulation. La circulation s'annonce particulièrement difficile en Normandie. Il faudra prendre son mal en patience... Ou, mieux, reporter ses déplacements.

Le jour le plus chargé de l'année

Rare pont de quatre jours oblige, de nombreux déplacements sont attendus dans toute la métropole. Ce dimanche pourrait même être, selon Bison Futé, le jour le plus fréquenté de l'année sur les routes. De forts ralentissements sont attendus sur tous les grands axes du pays.

"Les usagers se dirigeront en majorité vers les lieux de villégiature et les zones côtières, situés à courte ou moyenne distance du domicile", précise le site gouvernemental. "Les trajets reliant les grandes agglomérations aux plages les plus proches connaîtront une circulation dense [...] à la fin du week-end." Pour les Franciliens, donc, la Normandie est largement plébiscitée.

Bison Futé conseille ainsi : 

  • De rejoindre ou de traverser l'Île-de-France avant 12h.
  • D'éviter l'autoroute A13 entre Caen et Paris, de 10h à 21h.
  • De reporter au maximum votre retour de week-end, ou de rouler soit très tôt, soit très tard.

Les difficultés de circulation se prolongeront en effet tard dans la soirée. Jeudi 18 mai, déjà, 726 km de bouchons cumulés avaient été enregistrés en France.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité