La première journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme s'est tenue en Normandie

Voulu par Emmanuel Macron, ce premier hommage national aux victimes du terrorisme s'est tenu à Saint-Etienne-du-Rouvray, devant la stèle dédiée au père Jacques Hamel, assassiné le 26 juillet 2016 par deux terroristes islamistes. Un hommage au colonel Arnaud Beltrame est aussi prévu à Evreux. 
Le premier hommage s'est déroulé sur le parvis de l'église de Sainte-Etienne-du-Rouvray, là où deux terroristes islamistes ont assassiné le père Jacques Hamel, à l'été 2016.
Le premier hommage s'est déroulé sur le parvis de l'église de Sainte-Etienne-du-Rouvray, là où deux terroristes islamistes ont assassiné le père Jacques Hamel, à l'été 2016.
Cela fera 4 ans le 26 juillet prochain. Le meurtre du père Jacques Hamel, prêtre de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, assassiné par deux terroristes islamistes, avait ému la France entière à l'été 2016. C'est donc en hommage à la mémoire de Jacques Hamel que cette première cérémonie nationale en l'honneur des victimes du terrorisme s'est déroulée sur le parvis de l'église du village normand. 

Le 11 mars, journée du souvenir

La date n'a pas non plus été choisie au hasard. Pierre-André Durand, préfet du département de la Seine-Maritime a ainsi rappelé que le Président de la République souhaitait faire de ce 11 mars une journée du souvenir en commémoration de l'attentat à la bombe du 11 mars 2004, à la gare féroviaire d'Atocha à Madrid. 

Des élèves des écoles et du collège de Saint-Etienne-du-Rouvray ont ainsi lu des textes à la mémoire des victimes de l'attentat de 2016. Des mots qu'ils considèrent importants pour ne pas oublier ceux qui sont décédés lors d'acts terroristes.Enaël Basto, le fils d'Antonio de Oliveira Basto, décédé lors de l'attentat de Ouagadougou le 15 janvier 2016 a lui aussi pris la parole pour rendre un hommage émouvant à son père. Sa veuve, Christine Basto a réagi à notre micro suite à la cérémonie. La cérémonie a rassemblé une centaine de personnes.

Un autre hommage a eu lieu à 18h à Evreux (27) en mémoire du colonel Arnaud Beltrame, le héros de l'assaut du Super U de Trèbes dans l'Aude, où, en 2018, il s'était substitué aux otages retenus par le terroriste Rédouane Lakdim, retranché dans le supermarché.

Mort en héros

Suite à un face-à-face, son assaillant avait fini par le blesser par balle et le poignarder. Le militaire était décédé quelques heures plus tard des suites de ses blessures. 

Ce second hommage a eu lieu rue du colonel Arnaud Beltrame, à Evreux, où la plaque a été inaugurée en 2018. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat de saint-etienne-du-rouvray faits divers terrorisme