Réforme des retraites : les politiques font de la pédagogie !

Alors que le sujet des retraites déchaine les passions et provoque de nombreuses grèves, certains députés LREM ont choisi d'expliquer aux citoyens les enjeux de la réforme. Ou de démonter les arguments des mécontents. C'est le cas de Xavier Batut sur le marché de Luneray.
© Maxime Fourrier


              "C'est aussi pénible de travailler à la chaine à Sandouville jusqu'à 62 ans que de conduire un train jusqu'à 52 ans...A 52 ans le conducteur de train est à la retraite et nous on paie tous pour lui..."

Explications déloyales ou non, l'argumentaire de Xavier Batut, député La République En Marche de la 10ème circonscription de Seine-Maritime est bien rôdé. Dimanche 15 décembre sur le marché de Luneray, il est allé à la rencontre d'un population plutôt encline à entendre ses idées.
           
             " Quand c'était le charbon, ça devait être compliqué et ça se comprenait de partir à la retraite de bonne heure" insiste le député. 
En opposant les uns aux autres et en simplifiant le raisonnement...les idées s'impriment plus facilement.

Dans cette circonscription rurale, certaines propositions de la réforme des retraites retiennent particulièrement l'attention.
            "J'avais le droit de partir à la retraite à 61 ans et 7 mois mais je n'avais que 600 euros après avoir été agricultrice 25 ans et mon conjoint exploitant une vingtaine d'années ! C'est pas beaucoup...Si on nous donne 1000 euros c'est bien!" renchérit cette future retraitée. 

D'autres habitués du marché ne sont pas d'accord avec l'âge pivot qui passerait avec la réforme de 62 à 64 ans pour toucher une retraite pleine.
           
             "Je suis parti pour me faire une retraite tout seul, explique ce commerçant du marché, après on avisera. Mais dans mon métier, je serai usé avant 64 ans".

             "Pourquoi faire travailler les gens jusqu'à 64 ans alors que tant de gens sont au chômage ? " s'interroge également cette habitante de Luneray.

 
Le député Xavier Batut à la rencontre des habitants de Luneray pour expliquer la réforme des retraites ©France 3 Normandie

Dans un sondage IFOP publié le 15 décembre dans le journal du Dimanche, 54% des français se disent opposés à la réforme des retraites.
 

 
Les enjeux de la réforme

Les enjeux de la réforme selon le gouvernement

La réforme à laquelle le gouvernement travaille vise à créer un système universel dans lequel un euro cotisé donne les mêmes droits quelque soit le montant où il a été versé et quelque soit le statut de celui qui a cotisé.
Chaque euro cotisé comptera dans le calcul final du montant de la pension.
Le système de retraite actuel est constitué de 42 régimes, système trop complexe et générateur d'injustices selon le gouvernement 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie politique retraites économie la république en marche grève social