Régionales en Normandie : les 3 leçons à tirer du 1er tour

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Normandie

Hervé Morin est-il en mesure d'emporter la région dimanche prochain ? Le FN peut-il créer la surprise en emportant la Normandie ? Nicolas Mayer-Rossignol a-t-il une réserve de voix suffisantes à gauche pour garder la région ?

Hervé Morin est-il en mesure d'emporter la région dimanche prochain ?

Le candidat de la droite unie sauve la mise. Pour autant, il ne dispose pas d'une réserve de voix à droite au second tour. Sur le papier, si le report des voix de gauche s'effectue normalement, Nicolas Mayer-Rossignol semble en mesure de l'emporter avec 4 points d'avance.
Analyse du 1er tour des régionales en Normandie : la droite pas sûre de l'emporter au 2eme tour

La seule réserve possible d'Hervé Morin est chez Nicolas Calbrix, le candidat de Debout la France. Le candidat souverainiste avec ses 47 391  voix est très courtisé. Pour le moment aucune consigne de vote n'a été donnée par le représentant dans la région Nicolas Dupont Aignan. Le Front National lui fait des appels du pieds et au nom de la défense d'une Europe des nations appelle à battre le candidat "européiste" Morin.




Le Front national peut il gagner la Normandie dimanche prochain ?

L'élection se jouera dans un mouchoir. Quoiqu'il en dise, Nicolas Bay a fait le plein de ses voix au premier tour. Dans l'Eure par exemple, le taux de participation était fort 45,41 % à 17 heures contre 39 % en 2010. Le Front national arrive très largement en tête avec 35,64 % devant Hervé Morin (LR-UDI-MoDem), 28,1 % et le PS s'effondre à 19 %.
Le parti de Marine Le Pen peut-il motiver les abstentionnistes du premier tour pour les pousser à voter pour lui ? Pas certain, traditionnellement l'électorat frontiste plus âgé, ne choisit pas de s'abstentir. Une mobilisation des électeurs plus jeunes et plus urbains pourrait être fatale pour Nicolas Bay dans sa prise de la Normandie, qu'il jugeait pourtant possible dimanche soir.
 

Analyse du premier tour des régionales en Normandie : le FN manque de réserve de voix



Nicolas Mayer-Rossignol a-t-il une réserve de voix suffisantes à gauche pour garder la région ?

Sur le papier, oui le jeune candidat socialiste est en mesure de l'emporter. Son appel au secours pour barrer le Front National aux portes d'emporter la Normandie, sera-t-il pour autant entendu ? Pas sûr, le Front de gauche avec son candidat le maire communiste de Dieppe, Sébastien Jumel fait monter les enchères. Hier sur Twitter, il revenait sur les réels différents entre la gauche de gouvernement et son opposition mélenchoniste.

La parole de Nicolas Mayer-Rossignol à un sursaut républicain est-elle audible par les électeurs normands quand dans le Nord Pas-de-Calais Picardie voisine où les candidats socialistes ont décidé de se retirer pour faire front contre Marine Le Pen ? Tout semble possible dimanche prochain.
 

Analyse du premier tour des régionales en Normandie : gagner la confiance des abstentionistes