Les relais routiers autorisés à accueillir de nouveau les professionnels du transport

Le gouvernement a accédé à la demande des syndicats de transports de rouvrir les relais routiers. Un repas chaud, une douche, il était urgent que les professionnels de la route retrouvent des conditions de travail dignes. Onze établissements sont concernés dans l'Eure et la Seine-Maritime.
© V. arnould, FTV
Les syndicats du transport avaient brandi la menace d'un mouvement de contestation si le gouvernement n'accédait pas à leur demande d'ouvrir les relais routiers aux professionnels du transport.
Samedi 7 novembre, le ministre des transports Jean-Baptiste Djebbari a accédé à leur demande, en autorisant dans un premier temps, l'ouverture de 250 relais routiers de 18H à 10H, aux conducteurs routiers titulaires d'une carte professionnelle.
 
Un grand soulagement pour cette profession qui assure toute l'année, y compris pendant le confinement et l'épidémie de Covid, la continuité de l'économie du pays.
Les relais routiers qui ont obtenu l'autorisation d'ouvrir disposent d'une bonne capacité de parking pour les véhicules lourds, d'un accès aux douches, et d'un restaurant dont la convivialité est l'une des caractéristiques. 
A quelques semaines de l'entrée dans l'hiver et de la baisse des températures, cette nouvelle réjouit l'ensemble de la profession, conducteurs routiers et syndicats.

Convivialité et chaleur retrouvées 

Cette nuit, une centaine de routiers ont stationné leur camion sur le parking du Centre Routier Rouennais, l'un des établissements autorisés à accueillir des professionnels en Seine-Maritime.
Depuis 5 heures du matin, les conducteurs peuvent profiter du relais pour se doucher et se restaurer dans de bonnes conditions.
Une lumière dans la nuit pour ces routiers qui n'avaient plus accès à ce confort avec les premières mesures du confinement.

Un petit café ça fait du bien, et l'accès aux toilettes pour nous les femmes, c'est franchement sympa !!

Marie Mousset, conductrice sur des parcours normands

Derrière son comptoir, le patron sert les cafés, serrés ou allongés, accompagnés d'une petite viennoiserie. Un plaisir tout simple mais indispensable avant de reprendre la route et d'attaquer une nouvelle journée en solitaire.
Ici les douches sont nettoyées trois fois par jour, les tables après chaque client. Comme partout, il faut respecter les consignes sanitaires.
Cédric Tebani, le patron, vient de prendre la direction du Centre Routier Rouennais. La réouverture des lieux est un soulagement pour lui aussi.
A 7H30 le rush est terminé, les chauffeurs retrouvent leur cabine après s'être un peu réchauffés dans le relais.
C'est l'heure pour Thierry Arty, conducteur sur des parcours internationaux de prendre la route de l'Angleterre. Ce soir il dormira du côté d'Ashford.

Toute une journée dans le camion, c'est un stress et une pression permanente, alors ça fait du bien un endroit comme celui ci, ça change les idées, on voit des gens, on parle un peu, on mange et on se lave, c'est le principal l'hygiène !

Thierry Arty, conducteur sur des parcours internationaux


Au restaurant, il est l'heure de préparer le repas du midi. Une soixantaine de plateaux que les routiers emporteront dans leur cabine, car seuls les dîners sont servis sur place.
 
Grand-Quevilly : la réouverture du relais restaurant pour les routiers
Avec :
-Marie Mousset, conductrice sur des parcours normands
-Jean-Marie Dronne, conducteur sur des parcours nationaux
-Thierry Arty, conducteur sur des parcours internationaux
-Cédric Tebani, gérant du Centre Routier Rouennais

Etablissements autorisés à accueillir un public professionnel par arrêté préfectoral

En Seine-Maritime :
-Au amis de la route, 49 route nationale, 76640 Alvimare
-Centre Routier le Havre, le Cormoran, route industrielle, 76700 Gonfreville L'Orcher
-Centre routier Rouennais, avenue Franklin Roosevelt, 76120 Le Grand-Quevilly
-La petite fringale, 114 route de Port Jérôme76170 Lillebonne
-Chez Colette, 76780 Croisy-sur-Andelle
Dans l'Eure :
-Le relais de la Bretagne, 1 route de la côte fleurie, carrefour de la Bretagne, 27300 Boissy-Lamberville
-Le Caen-Paris, carrefour de la Maison-Brûlée, 27310 Saint-Ouen de Thouverville
-International Hotel, 1 route 13, 27120 Chaignes
-Relais 154, 2 rue du puits bouillants, 27240 Thomer La Sogne
-Hideboldus, 2 allée de Brelondes, 27400 Heudebouville
-Relais d'Armentières, 23 route nationale 12, 27820 Armentières sur Avre
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement société routes économie transports