• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Renaissance du Manoir du Catel, le plus ancien de Haute Normandie

© Frédéric Toussaint
© Frédéric Toussaint

Le Manoir du Catel, vénérable bâtiment construit au Moyen Age, il y a 750 ans, retrouve peu a peu sa prestance grâce à son propriétaire, Frédéric Toussaint, qui consacre toute son énergie à sa restauration depuis bientôt 20 ans. Le Manoir ouvre ses portes pour les Journées Européennes du Patrimoine.

Par CG

Parmi les lieux emblématiques de l'histoire de la Normandie, il faut compter le Manoir du Catel, situé près d'Yvetot, en Seine Maritime. Peu connu du grand public, il vaut pourtant le détour. Le jury du Grand Trophée de la plus belle restauration (placé sous l'égide des Monuments Historiques), ne s'y est pas trompé en attribuant son prix en 2013 à son sauveur : Frédéric Toussaint.
 
Faites bouger le curseur pour comparer les deux photos

Sorti de terre il y a plus de 750 ans, ce vénérable bâtiment était à l'origine un haut lieu de justice, le plus puissant de Normandie. Mais lorsque Frédéric Toussaint le rachète en 2 000, il a perdu trois de ses quatre tours, son pont levis et ses douves, et des bâtiments ont été adossés sur son enceinte et aux alentours. Il est réduit à un simple rôle de ferme normande. 
 
Faites bouger le curseur pour comparer les deux photos


Le propriétaire s'engage alors dans un chantier de restauration d'envergure pour redonner toute sa dignité au manoir. Il s'en trouve récompensé en 2010 avec son classement au titre des Monuments Historiques et le soutien de la DRAC de Haute Normandie.
En 2014, une équipe du CHAM (Chantiers, Histoire et Architecture Médiévales) a révélé le pont médiéval donnant accès à la porte fortifiée du manoir. Cet élément conforte Frédéric Toussaint dans son idée de remettre les douves à leur état d'origine.
 
Si les pierres du manoir ont retrouvé leur beauté visible de l'extérieur, elle recèlent aussi beaucoup de secrets à l'intérieur du bâtiment. Haut lieu de justice, le manoir a été un lieu d'enfermement pour des milliers de justiciables en attente de jugement. Ceux-ci ont laissé des milliers de graffitis sur les murs, qui font encore raisonner leurs angoisses et leurs cauchemars.

 

► Frédéric Toussaint vous en dit plus sur le plateau de 9h50 le matin ce vendredi 14 septembre


► Le manoir du Catel ouvre ses portes au public dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 
 
Manoir du Catel - Interview de Frédéric Toussaint pour la Fondation des Monuments Historiques - You Tube


 

Un peu d'histoire...

Ce vénérable bâtiment est sorti de terre il y a plus de 750 ans, sur décision de Richard de Tréigots, 10ème abbé de Fécamp. Celui-ci venait de recevoir de Saint Louis, roi de France, le pouvoir de haute justice et avait besoin d'un lieu pour l'exercer. Le Manoir du Catel sera un lieu de haute justice jusqu'à la Renaissance puis de justice ordinaire jusqu'à la Révolution. Il est acheté en 1791 pour la qualité de ses terres d'herbage et de labours d'un seul tenant.
Frédéric Toussaint en tombe amoureux et le rachète en 2 000. Depuis il consacre toute son énergie à lui redonner sa splendeur originelle.

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus