Comme les routiers, les dockers auraient trouvé un accord pour protéger leur convention collective

© G. Bonnefont/MaxPPP
© G. Bonnefont/MaxPPP

L'appel à la grève de lundi est levé. La fédération CGT ports et docks a négocié toute cette semaine avec le ministère des transports et le patronat. L'ordonnance sur la loi travail ne s'appliquera pas aux dockers 

Par Agence France Presse et S. Callier


"Un protocole d'accord actant le principe de faveur de notre convention collective nationale unifiée", c'est ce qu' annonce dans un communiqué la fédération CGT des ports et docks.

A l'issue de ces discussions, "il a été confirmé aux partenaires sociaux que l'ensemble des stipulations en vigueur de la convention collective nationale unifiée "ports et manutention" relatives au contrat de travail, conserve son caractère impératif, compte tenu des spécificités de la branche reconnues par la loi en 2008 puis en 2015", a commenté le ministère des Transports, interrogé par l'AFP.

La fédération CGT des Ports et docks précise dans son communiqué avoir décidé de "suspendre" une grève des heures supplémentaires engagée depuis le 2 octobre et lève son appel à 24 heures de grève lundi prochain.
En revanche, elle maintient son mot d'ordre le 19 octobre pour "continuer le combat interprofessionnel" contre "les ordonnances de la loi Travail, véritable régression sociale".

Les dockers réclamaient depuis plusieurs semaines des "garanties" pour que leur convention collective reste un "socle" pour la profession et faisaient valoir une "problématique spécifique".  


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne