Santé : Le service " SOS mains" du CHU de Rouen très sollicité en cette période estivale

La blessure à la main : un classique de l'été ! Souvent dues au bricolage, ou aux barbecues, ces plaies peuvent  vite s'aggraver. Un réflexe si vous êtes blessé : Le service "SOS mains". L'unité spécialisée est ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 dans les deux CHU normands.

"La main de l'homme est l'instrument des instruments". La citation d'Aristote a traversé les siècles.

La main, c'est l'outil de l'homme par excellence, et quand survient une blessure, il ne faut surtout pas la négliger. Car cet organe complexe est particulièrement vulnérable.
Il est constitué de multiples os, nerfs, tendons, artères, et articulations. Une simple coupure au-delà de la peau peut provoquer des dégâts irréversibles.

C'est pourquoi, il y a 20 ans, le service "SOS mains" a été crée au CHU de Rouen. Il en existe également un au CHU de Caen.

A Rouen, 13 chirurgiens et une vingtaine d'internes se relaient dans ce service ultra spécialisé. Ils opèrent 1200 personnes par an, 24 heures sur 24,  7 jours sur 7.
 

Le service connaît un pic chaque été 


Chaque été, des blessés surgissent dans le service. La période estivale est plus propice aux accidents domestiques, notamment aux  brûlures dues aux barbecues mal maîtrisés, mais pas seulement.
Elise Obrecht, l'une des internes du service, précise :

En été , on a beaucoup plus d'accidents de bricolages, notamment avec des scies... Plus de morsures d'animaux aussi


Elise Obrecht, interne au CHU de Rouen



 

Le service " SOS mains " du CHU de Rouen reçoit plus de patients durant la période estivale
C'est le professeur Isabelle Auquit-Auckbur qui a crée le service il y a 20 ans à Rouen. Elle est aujourd'hui chef du service chirurgie plastique et chirurgie de la main.
Elle insiste sur le fait qu'il ne faut négliger aucune plaie de la main :
 

Nos mains sont nos outils les plus précieux. Si on n'intervient pas très vite, les tissus peuvent se rétracter, mal cicatriser, s'infecter, et ça peut être une catastrophe fonctionnelle pour la main ! Lorsque l'on est blessé, il faut savoir de quel type de lésions il s'agit. Si vous avez une plaie à la face palmaire de la main qui dépasse le derme, ou bien une plaie sur la face dorsale, au niveau des jointures, il faut réagir assez vite et consulter un centre spécialisé


Isabelle Auquit-Auckbur, chef du service " SOS mains" au CHU de Rouen

 
© E. Partouche


 Chaque année, plus de 2 millions de français se blessent à la main.  65 services comme celui-ci sont répartis sur l'ensemble du territoire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société