Sécurité en mer: un début de saison alarmant en Normandie

Publié le
Écrit par François Ormain

Sur le littoral normand, neuf personnes sont décédées depuis le début de la saison 2022, dont six pour le seul mois de juillet.

Le phénomène est général à l’ensemble du littoral français. Les Cross observent une recrudescence des accidents en mer. Concernant la façade normande, du Mont Saint-Michel au Cap d’Antifer, le centre opérationnel de surveillance et de sauvetage de Jobourg (Manche) a effectué plus de 300 opérations de secours depuis le début du mois de mai 2022. 9 personnes ont péri dont 6 pour le seul mois de juillet, le dernier accident remontant à samedi dernier sur la plage de Sainte Adresse près du Havre où un sexagénaire n’a pu être réanimé.

Des comportements à risques en hausse

Selon la SNSM, les comportements à risques se sont multipliés malgré les campagnes d’information.

La Société Nationale de Sauvetage en Mer informe que les postes de secours sont dotés de sauveteurs formés aux nouvelles réglementations des plages :  nouveaux drapeaux de baignade rectangulaires, matérialisation des zones de baignade par des drapeaux bicolores jaunes et rouges. Présence et prévention animent le personnel de surveillance sur les plages mais aussi en mer où des contrôles sont effectués auprès des plaisanciers et des pratiquants de sports nautiques. Les permis bateaux sont ainsi vérifiés ainsi que les titres d’encadrement pour les moniteurs de voile, la présence de gilets de sauvetage, d’un extincteur à bord, de bâtons lumineux, ou encore le respect des zones de navigation à proximité des nouvelles plateformes de construction de parcs éoliens offshore au large des côtes normandes.

Des conseils pour éviter un drame

La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord rappelle quelques règles de sécurité : se renseigner sur les horaires de marées, les conditions météo. S’équiper pour la pratique d’activité en mer avec des vêtements voyants et gilets de sauvetage. Alerter le 196 pour le secours en mer et la VH16 pour donner rapidement l’alerte.    

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité