En Seine-Maritime et dans l'Eure, les gens du voyage s'installent illégalement

Chaque année les gens du voyage se réunissent dans le centre de la France et se déplacent par centaines. Avant le grand rassemblement de Gien, ils s'installent parfois illégalement.

L'occupation illégale dure depuis mi-juillet
L'occupation illégale dure depuis mi-juillet © France 3 Normandie
Depuis plusieurs jours de nombreux gens du voyage s'installent dans notre région, parfois sans les autorisations nécessaires. Les nomades convergent par centaines vers le grand rassemblement évangélique de Gien, dans le Loiret.
 
Dans l'Eure, à Val-de-Reuil, ce sont au moins 200 caravanes qui ont pris place sur un terrain privé depuis 10 jours. Pourtant la ville propose une aire d'accueil pour recevoir les gens du voyage. En Seine-Maritime, ce sont près de 150 caravanes qui sont installées sur le site de l’aérodrome de Boos. Une situation a laquelle a réagi la Métropole Rouen Normandie.
 

Ce grand rassemblement était annoncé par la préfecture. C’est pourquoi, les services de la Métropole ont cherché à trouver une solution pour accueillir au mieux la communauté notamment sur le site de Repainville mais celui-ci est sous-dimensionné pour ce type de rassemblement.  Les services techniques de l’aérodrome ont contrôlé sur place le respect des règles d’éloignement par rapport à la piste et leur installation électrique. Le terrain est maintenu propre et les règles sont respectées. Ils se sont engagés à quitter les lieux ce dimanche 11 août.
 
Pour rappel, il a été annoncé lors du conseil du 27 juin, du souhait de la Préfecture de trouver un site répondant aux exigences de l’État pour les gens du voyage sur le territoire métropolitain. Malgré les études menées en concertation avec l’ensemble des communes de la métropole, il était difficile de mettre en œuvre la création d’une « aire de grand passage » de minimum 4 hectares pour les gens du voyage, ouverte de mai à septembre (comme le prévoyait une circulaire). Celle-ci étant devenue un décret, s’impose de fait par la Préfecture. À ce jour 11 sites ont été présélectionnés et la Préfecture devrait annoncer son choix dans les prochains mois.

Tous devraient quitter les aires de l'Eure et de Seine-Maritime entre le 10 et le 11 août prochain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique gens du voyage
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter