Bronchiolite : la Normandie en phase pré-épidémique selon Santé Publique France

Santé Publique France vient de placer la Normandie en phase pré-épidémique pour la bronchiolite, aux côtés des régions Nouvelle Aquitaine, Grand Est et Pays de la Loire. La bronchiolite chez les enfants de moins de deux ans est en progression partout en France.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Cette année encore, la bronchiolite est apparue précocement dans la saison. Cette infection virale aiguë et contagieuse touche principalement les enfants de moins de deux ans, et sévit en automne et en hiver. Si la bronchiolite est le plus souvent bénigne, ses symptômes sont parfois impressionnants (toux et gêne respiratoire), et nécessitent une hospitalisation des plus fragiles. 
Chaque année, 30% des nourrissons en sont atteints. Une surveillance épidémiologique et systématique est donc à l'œuvre chaque année, pour alerter les populations en cas d'épidémie.
Ce fut le cas l'hiver dernier avec une épidémie de bronchiolite intense et prolongée.

Un point sanitaire hebdomadaire

Chaque semaine Santé Publique France propose un point de situation sanitaire de la bronchiolite, tout comme elle surveille l'évolution de la grippe ou du Covid-19. 

À la date du 3 octobre, quatre régions métropolitaines et une Ultramarine ont été placées en phase pré épidémique : la Normandie, les pays de la Loire, Nouvelle Aquitaine et Grand Est, ainsi que la Guyane.

Une situation observée grâce à plusieurs indicateurs sanitaires : l'augmentation des actes médicaux chez SOS Médecins, le nombre de passages aux urgences et le nombre d'hospitalisations après ces passages. Tous ces marqueurs sont en hausse, et traduisent la même situation que l'année précédente : un démarrage précoce de l'activité liée à la bronchiolite.
Ainsi, ce sont 1300 enfants de moins de deux ans qui ont été vus aux urgences pour une bronchiolite la semaine dernière en France, et 30% d'entre eux ont été hospitalisés.