Combien de mines encore au large de Dieppe et du Tréport ?

Pour répondre à cette question, et afin de sécuriser le futur parc éolien, une campagne de cartographie est en cours
Exercice de déminage en Manche par l'OTAN (Archives)
Exercice de déminage en Manche par l'OTAN (Archives) © France 3 Normandie / EMDT
C'est à l'initiative du porteur du projet d'installation d'éoliennes géantes au large des côtes de Dieppe et du Tréport, qu'une cartographie des fonds sous-marins est réalisée en Seine-Maritime.

Objectif : détecter et localiser les engins explosifs militaires (essentiellement des mines) datant de la première et de la seconde guerre mondiale. Des données qui seront transmises à la préfecture maritime pour la sécurisation du site.

VIDEO : le reportage France 3 Normandie de  Grégory Archiapati et Judikaëlle Rousseau  (montage : Lucie Courbe) avec l'interview de l'Amiral Pascal Hausseur, préfet maritime de la Manche et de la Mer du Nord

Lorsqu'on parle d'explosif il y a des risques, mais ces risques sont contrôlés et managés. Le groupement de plongeurs démineurs, qui est basé à Cherbourg pour la Manche et Mer du Nord, intervient toutes les semaines pour neutraliser des mines. Et ce ne sont jamais des opérations complétement anodines.
Mais elles se font avec beaucoup de  professionnalisme

durée de la vidéo: 01 min 35
Des mines au large de Dieppe ?

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éolien énergie environnement société mer sorties et loisirs sécurité