Couvre-feu : la ville de Darnétal restreint la circulation nocturne des mineurs de moins de 16 ans

Pour juguler les violences et pillages de ces derniers jours, la commune de Darnétal en Seine-Maritime a mis en place un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures pour les mineurs de moins de 16 ans non accompagnés. L'arrêté sera en application jusqu'à la fin du mois de juillet.

Comment stopper les violences, les destructions de biens, et les pillages qui détériorent les villes depuis le début des émeutes ? En restreignant la liberté de circuler des auteurs de ces méfaits. Christian Lecerf, le maire de Darnétal en Seine-Maritime, a décidé de mettre en place un couvre-feu pour les mineurs de moins de 16 ans, entre 21 heures et 6 heures du matin. À moins d'être accompagnés par un parent ou responsable légal, les mineurs seront tenus d'être chez eux pendant la soirée et la nuit. La zone concernée est limitée à une partie de la commune, et comprend une quarantaine de rues. 

D'après le maire de Darnétal, les deux dernières nuits ont été plus calmes sur la commune, en raison notamment d'un gros renfort de gendarmerie. La première nuit d'émeute, le 29 juin, les tirs de mortiers d'artifice avaient duré toute la nuit. Huit personnes avaient alors été arrêtées. Des mineurs, mais pas seulement. "On s'est aperçu que dans les mouvements de foule qui arrivait en direction de la mairie, il y avait beaucoup de mineurs, énormément de mineurs. Avec l'équipe municipale, on a donc décidé de mettre en place cet arrêté interdisant aux mineurs la nuit de sortir entre 21 h et 6 heures du matin. Pour se protéger, mais aussi pour les protéger, car eux aussi sont mis en danger, les plus grands les poussent aussi !". Christian Lecerf insiste aussi sur la responsabilité parentale. 

Les familles doivent repenser qu'ils sont parents. C'est à eux de les empêcher d'aller dans ce genre de manifestations. L'éducation appartient aux parents, c'est à eux de leur inculquer des valeurs. Nous, on met un certain nombre d'équipements à disposition, mais l'éducation c'est le rôle des parents

Christian Lecerf, maire de Darnétal


Qu'en pensent les habitants de Darnétal  ?

Cet arrêté a été pris, selon le maire, pour rassurer les gens.

"J'ai eu 5 enfants, et ils n'ont pas traîné dans les rues. Déjà, j'évitais qu'ils traînent dans la journée, alors certainement pas le soir, nous explique cette Darnétalaise, c'est de la responsabilité des parents ça, sinon ça amène à la délinquance. J'espère surtout que ce sont les parents qui vont prendre conscience que les mineurs ne doivent pas traîner dans les rues, à 11, 12 ans. On laisse pas un enfant dehors, pour sa propre sécurité à lui, et quoi qu'il arrive".
"Moi, je trouve que c'est bien cet arrêté. Mon fils, il a 14 ans et il sort pas. Ils ont la journée pour s'amuser dehors, et le soir, ils sont bien à la maison" nous dit cette autre mère de famille. Même son de cloche pour cette jeune femme rencontrée ce matin. "Au moins, nous les parents, on va faire attention ! Qu'est-ce que nos enfants font dehors à cette heure-là ? C'est une bonne chose".

Les jeunes qui auraient envie de braver le couvre-feu seront reconduits chez eux par la police, ou passibles d'une amende, ou encore interpellés s'ils sont en état de récidive. 
L'arrêté court jusqu'à fin juillet. Sauf, dit le maire, s'il ne se passe plus rien. "Un arrêté ça se prend, et ça peut aussi s'enlever. Si dans 15 jours, on a retrouvé la tranquillité dans Darnétal, notre arrêté, on l'enlèvera". À bon entendeur.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité