Des comportements "suspects" envers des enfants près du Havre : ce que l'on sait

Les faits se sont produits dans deux communes plutôt tranquilles, à Epouville et Mannevillette, près du Havre (Seine-Maritime) : des enfants se seraient fait approcher par des automobilistes, qui auraient adopté des comportements "suspects". Le parquet a lancé un appel à témoins.

Quatre signalements de comportements ressentis comme "suspects" par des enfants, recensés entre le 17 octobre et le 1ᵉʳ décembre 2023 près du Havre. Il n'en fallait pas plus pour faire naître une véritable psychose. 

Les descriptions des plaignants, tous mineurs, évoquent différents modèles de véhicule. Le parquet du Havre a précisé dans un communiqué, publié ce lundi 4 décembre 2023, que des investigations étaient en cours.

Pas de "tentative d'enlèvement d'enfants" 

"Toutes les informations sont prises très au sérieux par la gendarmerie et des dispositifs de surveillance et de contrôle sont réalisés aux abords des arrêts de bus et des établissements scolaires, précise le communiqué du parquet. Toute personne susceptible de fournir de plus amples renseignements est invitée à se rapprocher de la brigade de recherche de la gendarmerie du Havre."

Le parquet du Havre précise toutefois que l'infraction n'est pas caractérisée pour le moment. La gendarmerie confirme qu'il est prématuré d'évoquer des "tentatives d'enlèvement", comme l'ont mentionné à tort certains médias, "une expression juridique à n'utiliser que quand les cas sont constitués".

On a lancé un dispositif de surveillance très important autour des écoles, pour lequel toute la compagnie est réquisitionnée. On prend l'affaire au sérieux parce que l'on sent monter une psychose, mais on veut aussi dire aux gens qu'il faut faire redescendre la pression.

Commandante Agathe Ponge

à France 3 Normandie

"À ce stade, il s'agit de personnes qui auraient fait des signes à des enfants, mais ça reste à prendre avec des pincettes. Il n'y a pas de qualification délictuelle ou criminelle", assure la commandante Agathe Ponge, de la compagnie de gendarmerie du Havre, précisant que les forces de l'ordre restent "très vigilantes".

Des patrouilles de gendarmes multipliées devant les écoles

Pour rassurer les parents, les patrouilles de gendarmerie sont donc multipliées aux heures d'entrée et de sortie d'école. Le maire de Mannevillette, Patrick Fontaine, envisage l'installation de caméras de vidéosurveillance pour identifier d'éventuels véhicules impliqués. La mairie ne souhaite pas faire plus de commentaires.