Brexit : le port de Dieppe a trouvé des solutions pour les futurs contrôles douaniers

La date du 29 mars approche, les élus britanniques tergiversent. Le port de Dieppe avance dans son dispositif pour les contrôles des marchandises et des animaux.
© France 3 Normandie

Nos voisins anglais ont l'art du suspens. Qui sait à ce jour ce qui se passera le 29 mars à minuit ? Brexit dur avec rétablissement de tous les contrôles ou report de ce divorce de l'Union Européenne ?

En attendant, le port de Dieppe va de l'avant. Il a trouvé des endroits pour stocker et contrôler les marchandises. L'ancien hangar fruitier est assez vaste. La vidéosurveillance et la réfrigération sont prévus.

Il faut aussi faire le contrôle vétérinaire des chevaux qui arrivent en France. L'hippodrome de Dieppe a trouvé de la place.

L'investissement s'élève à 1,5 millions d'euros pour le syndicat mixte des ports de Normandie.

"On doit commencer maintenant à mettre en place les structures. Il y a toujours un risque. La non intelligence consisterait à ne rien faire"
Le port de Dieppe prépare le Brexit
Reportage de Jean-Baptiste Pattier et Judikaëlle Rousseau
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
brexit international ports économie transports transports maritimes