Décès de Soeur Agnès-Marie : Dieppe pleure son “ ange blanc”

Elle était un symbole de courage aux yeux des dieppois.
Sœur Agnès-Marie Valois s’est éteinte jeudi dernier à l’âge de 103 ans au monastère de Thibermont, près de Dieppe.
La religieuse s’ était illustrée lors du raid anglo-canadien de Dieppe du 19 août 1942.

Par Béatrice Rabelle

La religieuse avait pu prendre en charge les victimes du raid, grâce à sa formation initiale d'infirmière.
Née en 1914 dans une famille d'industriels, la jeune femme avait suivi des études à la Croix-Rouge pour devenir infirmière avant de rentrer dans les ordres en 1936, chez les Augustines de la miséricorde de Jésus.. 
Au moment du raid, la jeune femme était infirmière à l'hôtel-Dieu de Rouen, qui se trouvait alors sous la coupe des allemands. Le 19 août et dans les jours qui ont suivi l'opération Jubilee, des centaines de blessés y ont afflué. N'écoutant que son courage, elle avait pris en charge les victimes avec un dévouement et une abnégation qui ont marqué les mémoires.
En 1998, l'ambassadeur du Canada en France, John Noble, avait souhaité lui rendre un hommage tout particulier. Un hommage à retrouver dans cette archive de l'Institut National de l'Audiovisuel. 

Dieppe 1942 : l'hommage rendu à Soeur Agnès-Marie en 1998 par l'ambassadeur du Canada



Surnommée "l'ange blanc" par les soldats



Cette nuit là, elle sauvera la vie d'un soldat grièvement blessé en dissuadant l'ennemi de l'achever. Elle tiendra bon vis à vis des allemands, faisant fi des menaces et des coups. Elle guérira aussi la vue d'un soldat en convainquant un ophtalmologiste allemand de le soigner.
Elle ira même jusqu'à voler des provisions dans les réserves des allemands pour les donner à ses protégés. 
Considérée comme une héroïne, elle assistait depuis aux diverses commémorations du raid du 19 août 1942. Elle  y retrouvait de nombreux rescapés qu'elle avait soignés.
Nous avions rencontré soeur Agnès-Marie lors de la commémoration du 19 août 2003. 

Commémorations du raid du 19 août 1942, filmées le 19 août 2003 à Dieppe, en présence de soeur Agnès-Marie




Drapeaux en berne à Dieppe 


La mairie de Dieppe, qui avait célébré les 100 ans de soeur Agnès-Marie en 2014, a mis dès jeudi  tous ses drapeaux en berne et lui rend ce mardi un hommage solennel à 14 heures au cimetière des Vertus, où reposent la majorité des victimes canadiennes du raid de 1942.
Soeur Agnès-Marie avait été décorée de l'ordre national du Mérite, de la médaille du service méritoire et du grade de chevalier puis d'officier de la légion d'honneur. Elle est aussi citoyenne d'honneur des villes de Rouen et de Dieppe. Dieppe, qui pleure aujourd'hui son "ange blanc". 


Sur le même sujet

Les + Lus