Deux météorites trouvées près de Dieppe exposées au Muséum national d’histoire naturelle de Paris

Des fragments de l’astéroïde 2023-CXI trouvés près de Dieppe (Seine-Maritime) sont exposés depuis le 1er juin 2023 au Muséum national d’histoire naturelle de Paris. Une belle consécration pour l'équipe de scientifiques en herbe qui a débusqué cette superbe trouvaille !

C’est un trésor qui sera désormais partagé par tous les amoureux d’astronomie. Les découvertes de météorites sont rares et elles ont fait la Une de la presse locale et internationale en février dernier. Une équipe d’amateurs participant au programme Vigie-Ciel avait trouvé des fragments de l’astéroïde 2023-CXI. Le bolide avait été observé par toute la France, l’Angleterre, les Pays-Bas et la Belgique.

La première météorite retrouvée en France

"C'était un phénomène extraordinaire de pouvoir observer le caillou dans l'espace avant la chute. On avait le package. Je pense qu'on ne trouvera guère mieux dans notre carrière. C'est inoubliable" précise Sylvain Bouley professeur à l'université Paris Châtelet et président de la société astronomique de France.

Une dizaine de petits fragments est trouvée deux jours plus tard à Saint-Pierre-le-Viger notamment et Autigny : "tout a été trouvé au même endroit dans un rayon de 10 kilomètres autour de cette commune" ajoute Sylvain Bouley. Au total, une cinquantaine de fragments représentant environ 1 kilo a été retrouvée.


Une météorite de 175 grammes destinée à être découpée

La plus importante de ces météorites pèse 175 grammes et a été trouvée par des Américains à Fontaine-le-Dun (Seine-Maritime). Ces chercheurs de météorite indépendants ont ramené chez eux la grande météorite avant qu’elle soit rachetée par Bil Bungay, un mécène britannique, qui choisit de la confier au Muséum pour l’exposer. "Quand les Américains ont ramené la météorite dans leur pays, ils souhaitaient la découper en plusieurs tranches pour les revendre. Quand Bill Bungay a entendu cela il a dit non, je vais racheter la météorite" nous explique Sylvain Boulay qui n'a pas connaissance du montant de la transaction. Le mécène a ensuite contacté le Muséum national d'histoire naturelle.

Il est exposé aux côtés des deux plus gros fragments trouvés en Normandie, dès le 1er juin 2023 dans la Galerie de Minéralogie du Muséum, au Jardin des Plantes.

Pour mettre en avant ces fragments cosmiques, une vitrine est inaugurée pour l’occasion. Ils resteront là au moins 5 ans. Un article scientifique d’ampleur accompagnera cette présentation au public, il aura pour but de rassembler toutes les informations liées à cette chute remarquable.

Des météorites dans les musées normands ?

C'est ce que souhaitent le professeur et toute l'équipe de Vigie Ciel : "on fait tout pour que les chasseurs de météorites puissent offrir ou prêter leurs trouvailles aux musées régionaux comme aux Muséum du Havre ou de Rouen. On aimerait que des morceaux arrivent en région. Les gros cailloux se font rare, ce sont surtout des petits morceaux". Le scientifique souligne la collaboration entre les maires des communes et les propriétaires des terrains concernés par les fragments. Tous ce sont déplacés au moment de l'inauguration de l'exposition à Paris. 

"C'est le succès des sciences participatives : tant dans l'observation et le témoignage du passage du météore, que dans la découverte des météorites. Une centaine de personnes avec des profils et des âges différents a participé aux recherches. Ca prouve que la recherche est ouverte à tous et c'est une belle aventure" conclut le scientifique.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité