L'entreprise familiale "Rêve de bisons" près de Dieppe se mobilise pour pouvoir rouvrir son parc animalier

C'est un parc qui dépayse ... avec ses tipis et ses ballades au milieu des loups et des bisons. Mais avec 400 000 euros de charges chaque année, la famille Denis doit trouver de nouvelles formules pour continuer ses activités dans les prochains mois.
La famille Denis, à la tête de ce parc animalier, le plus grand d'Europe pour ces bisons, réfléchit aux formules à venir pour surmonter cette crise.
La famille Denis, à la tête de ce parc animalier, le plus grand d'Europe pour ces bisons, réfléchit aux formules à venir pour surmonter cette crise. © Stéphane L'Hôte / France Télévisions
Avec 200 bisons, c'est le plus grand élevage d'Europe, de quoi attirer les touristes et les faire rester grâce aux tipis et au restaurant de 300 places. A cela, s'ajoute aussi 40 loups à découvrir. Mais depuis sa fermeture le 14 mars, le parc animalier fait face à toutes ses charges, sans avoir de recettes. Il faut payer la nourriture, les frais vétérinaire et l'eau, puisque le sbisons vivent dans la forêt.
 
Les bisons partagent la vedette avec des loups. Le parc animalier est implanté juste en lisière de la forêt d'Eawy en Seine-Maritime (76).
Les bisons partagent la vedette avec des loups. Le parc animalier est implanté juste en lisière de la forêt d'Eawy en Seine-Maritime (76). © Stéphane L'Hôte / France Télévisions

Finies les ballades groupées dans des camions militaires


Pour partir à la découverte des bisons, daims, biches et cerfs, les visiteurs étaient groupés dans des camions militaires pour une ballade d'une heure et demie. Au vu des nouvelles mesures de distanciation, la famille Denis imagine les choses autrement. Les touristes pourraient par exemple rester dans leur véhicule.

Il n'y a dans ce cas aucun risque de contamination, les gens restent dans leurs véhicules. Ca existe déjà, comme à Thoiry par exemple, donc les autorisations devraent être accessibles - Maxime Denis, responsable technique de Rêve de Bisons.

 
Voici les véhicules destinés à visiter normalement le parc pour voir les bisons, les cerfs, les biches. La visite est normalement commentée.
Voici les véhicules destinés à visiter normalement le parc pour voir les bisons, les cerfs, les biches. La visite est normalement commentée. © Stéphane L'Hôte / France Télévisions

Pour découvrir le Parc aux loups, les visiteurs s'équipent de bonnes chaussures et peuvent le parcourir à pieds. Il y a plusieurs races de loups, comme les Mackenzie, les Nubilus, les Européens. 
 
Rêve de Bisons se réinvente pour surmonter la crise.

 
Le parc aux loups se découvre par un sentier de randonnée. I y a 40 loups dans ce parc animalier.
Le parc aux loups se découvre par un sentier de randonnée. I y a 40 loups dans ce parc animalier. © Stéphane L'Hôte / France Télévisions

 

Un restaurant assez grand pour répartir les clients


Avec 300 places, le restaurant qui accueille notamment des soirées à thème, pourrait être réaménagé pour mettre les clients suffisamment à distance. Ce sont autant de pistes pour garantir le maintien d'une activité touristique après le déconfinement. Voir les choses autrement pour sauvegarder l'entreprise à tout prix. 

Les gens resteraient dans leur voiture pour découvrir les parcs animaliers et ensuite, ils pourraient se garer pour accéder à une scène dans un champ où on pourrait faire jouer des humoristes (du théâtre à l'Ouest) - Xavier Denis, responsable du Parc.


Les dossiers pour se réorganiser autrement ont été déposés en préfecture, la famille Denis espère pouvoir réouvir vers le mi-juin.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature entreprises économie