L'emblématique piscine du front de mer de Dieppe ferme ses portes : que va devenir le site ?

La piscine extérieure du bord de mer de Dieppe va fermer ses portes en décembre 2024. Une grande déception pour les adeptes de la natation. Beaucoup de questions se posent. Pourquoi cette fermeture ? Que va devenir le site ? Où vont être reportées les activités ? La mairie s'explique.

Le centre aquatique et spa marin des Bains, site emblématique du front de mer de Dieppe, va fermer définitivement ses portes le 31 décembre 2024. Au grand dam des amateurs de natation. Mais alors pourquoi ? Que s'est-il passé ? La mairie s'explique lors d'une conférence de presse, jeudi 20 juin 2024. Questions-réponses.

Comment cette décision a-t-elle été prise ? 

La fermeture des Bains n'est pas une décision choisie par la municipalité, elle n'est pas le résultat de questions budgétaires et de fonctionnement. 

Elle nous est imposée par les expertises croisées de la société qui assure la maintenance du site, du bureau d'études en charge de la sécurité, et des services de la ville : les graves défauts de structure, constatés dès l'ouverture du site en 2007 (pour lesquels des actions en justice sont encore en cours), provoquent depuis quelques mois une accélération des désordres.

En responsabilité, la municipalité doit faire avec cette réalité qui s'impose, sans alternative possible puisque le bâtiment et le bassin ne peuvent être rénovés - les rapports le disent - mais doivent être reconstruits intégralement.

Dans son avis final, l’auteur du rapport conclut : "ces dommages remettent en cause la solidité du bassin et des plages qui sont fragilisés structurellement. Des réparations ne peuvent être envisagées au vu de la dégradation avancée des éléments et seul un remplacement total peut être envisagé".

Le reportage à Dieppe d'Yves Asernal et Claude Heudes, retour sur l'histoire de cette belle piscine d'eau de mer ouverte en 2007. 

durée de la vidéo : 00h01mn54s
Ouverte en 2007, la piscine de bord de mer avec vue en contre-plongée sur le château-musée est vouée à la destruction. Les malfaçons, la corrosion, les procès et les frais liés aux travaux incessants auront eu raison de cet équipement adoré par les enfants et les nageurs. Interviews de : Denis Gateaud, président du club des triathlètes dieppois, Elisabeth Potel Directrice de l'office de Tourisme (archive de 2007), Wilfrid Tocque, directeur général des Services de la ville de Dieppe. ©Y. Asernal/ C. Heudes/ Documentation : F. Lefebvre/ Montage : P. Latour/ France Télévisions

Comment a été gérée l’information ?

S’agissant du devenir de l’équipement et de sa fermeture imposée, la Ville a veillé à rencontrer l’ensemble des parties prenantes en respectant des règles élémentaires : voir d’abord la direction et les responsables de secteur, l’ensemble des salariés, premiers concernés (et qui ont témoigné un remarquable esprit de responsabilité), ce qui a juste été fait le 18 juin au soir ; rencontrer simultanément les clubs disposant de créneaux. 

L’information des abonnés, du « grand public », des hôteliers - prévue prochainement - reste pleinement d’actualité (sous forme d’une réunion à la rentrée). Le dévoilement de cette mesure dans la presse a conduit la Ville à communiquer sans délai sur les raisons de celle-ci. 

D’où viennent les problèmes rencontrés ?

Ils tiennent à la conception initiale de l’équipement qui, en dépit de multiples interventions, ne permet aujourd’hui pas d’aller au-delà de la période indiquée. 

L’établissement Les Bains a ouvert ses portes en juin 2007 au terme de travaux d’investissement qui ont représenté la somme de 21 millions d’euros.

Dès les premiers mois qui ont suivi, de nombreux désordres sont apparus : fuites affectant les bassins et les ouvrages périphériques, baisse de la qualité de la ventilation, défaut de fonctionnement des rideaux de protection thermique du bassin extérieur, corrosion anormale de certains ouvrages, dysfonctionnement des destructeurs de chloramines, carrelages anormalement glissants…

Pour éviter la fermeture du site, la Ville a procédé aux travaux les plus urgents et avancé des sommes importantes (3,5 millions depuis la construction du bassin). L’établissement a été repris en régie directe par la Ville le 1er janvier 2023.

Comment la Ville accompagne-t-elle cette mesure ? 

Avec esprit de responsabilité : la fermeture est dictée par des mesures de sécurité structurelle, mais les conditions ont été réunies pour aller au terme de cette année en toute sécurité pour les agents, les usagers, les clubs. Les Bains restent ouverts d’ici là, il est important de ne pas changer ses habitudes. Une vigilance toute particulière sera portée à l’information sur le site.

La Ville travaille bien entendu à garantir la situation des 30 salariés, agents de la collectivité. Il a été ainsi proposé à chacun un suivi personnel pour leur carrière professionnelle.

Quelles suites pour Les Bains ? 

L'activité sera maintenue cet été et jusqu’à la fin de l’année en toute sécurité pour les usagers. La Ville communiquera sur les enjeux de la fermeture, sur les mesures alternatives mais aussi sur le travail conduit pour assurer l'avenir du site.

Persuadés que les problèmes structurels des Bains ne doivent pas amener à tourner la page d'un établissement de ce type sur notre front de mer, les élus travaillent en effet à un avenir pour ce site, avec un cahier des charges très clair : reconstruction d'un bassin de natation extérieur (avec une couverture thermique fonctionnelle cette fois), maintien de toutes les activités, donc les activités bien-être (spa et fitness).

Des échanges ont lieu avec des groupes français intéressés par Dieppe.

Quelles mesures pour assurer la reprise des activités aquatiques le 1er janvier 2025 ? 

Les piscines Coubertin et Delaune seront ouvertes six à sept jours par semaine, avec des horaires élargis en journée, incluant matin, soir et week-end. Toutes les classes accueillies aux Bains pourront l’être à Coubertin et Delaune.

L’offre de leçons de natation sera augmentée afin d’intégrer tous les usagers. De nouvelles séances d’aquagym ainsi qu’un créneau pour les bébés nageurs seront proposés.

Les créneaux pour les jeunes des clubs seront maintenus, tandis que les adhérents adultes pourront utiliser les créneaux publics.


 

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité