Le Normand Thomas Pesquet sera le premier commandant français de l'histoire de l'ISS

Lors d'une conférence de presse ce mardi 16 mars, la dernière avant le grand départ, le directeur de l'Agence spatiale européenne a annoncé que le spationnaute dieppois Thomas Pesquet sera le commandant de bord de la Station spatiale internationale lors de sa prochaine mission.

A la fin de sa mission, Thomas Pesquet sera commandant de l'ISS.
A la fin de sa mission, Thomas Pesquet sera commandant de l'ISS. © Martin BUREAU / AFP

"Je suis très honoré". Le spationaute dieppois Thomas Pesquet sera le commandant de bord de la Station spatiale internationale (ISS) lors de sa prochaine mission, dont le départ est prévu le 22 avril 2021 à bord de la capsule américaine Crew Dragon. L'annonce a été faite lors d'une conférence de presse, la dernière avant le grand départ, organisée ce mardi 16 mars avec le spationaute normand et le directeur général de l'Agence spatiale européenne (ESA). C’est la première fois qu’un astronaute français se voit désigner commandant de bord de l’ISS. 

"Je suis très honoré et heureux de me voir offrir le commandement de la Station pour ma seconde mission", a réagi l'astronaute français sur Twitter. Thomas Pesquet deviendra ainsi le premier français de l'histoire de l'ISS a occuper ce poste. Il prendra ses fonctions dans la dernière période de sa mission, baptisée Alpha, pour une durée d'environ un mois.

En quoi consistera ce rôle ? "C'est comme un bateau" a expliqué Thomas Pesquet. Le commandant "assigne un peu les tâches", dans le cas d’un départ de feu par exemple. "Le commandant de la Station assure la gestion du quotidien quand tout va bien, facilite le travail de l’équipage, et en situation d’urgence, prend les décisions – même si tout le monde est parfaitement formé et sait ce qu’il doit faire", a expliqué l’ESA lors de sa conférence de presse.

La Normandie vue du ciel ?

Va-t-il une nouvelle fois partager de magnifiques images de la Terre vue du ciel et de sa Normandie natale ? "Oui bien sûr !", répond l'astronaute. "Mais peutt-être un peu moins que la dernière fois. Les photos c'est en plus de ma charge de travail quotidienne. J'en faisais le soir et le week-end. La première fois je voulais absolument remplir au maximum la liste d'endroits que je voulais photographier parce que je pensais que ce serait ma seule mission. Cette fois-ci, peut-être que je vais prendre un petit plus de temps pour moi, pour me faire des souvenirs plutôt que des photos."

On arrive toujours de l'Ouest avec la station spatiale donc l'un des premiers endroits que l'on voit en arrivant en France, c'est la Normandie.

Thomas Pesquet

Thomas Pesquet a tenue mardi 16 mars une dernière conférence de presse avant son départ le 22 avril.
Thomas Pesquet a tenue mardi 16 mars une dernière conférence de presse avant son départ le 22 avril. © Capture d'écran

Décollage le 22 avril 

Thomas Pesquet avait effectué sa première mission à bord de la station spatiale international entre novembre 2016 et juillet 2017. En 2021, pour une deuxième aventure, il partira de Houston dans une nouvelle fusée et une nouvelle capsule, le "Crew Dragon" de SpaceX, le 22 avril prochain pour six mois. "Ça fait quatre ans, je ne suis pas reparti de zéro. C’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Je me rappelais de pas mal de choses et nous avons aussi beaucoup d’aide au sol", a condié Thomas Pesquet lors de la conférence de presse.

Lors de sa deuxième mission, appelée "Alpha", l'astronaute réalisera plus d'une centaine d'expériences en apesanteur. Il devrait faire quatre sorties dans d'espace, dites "extra-véhiculaires".
  
    
    
    
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
thomas pesquet le spationaute normand culture sciences espace