Les boulangeries dieppoises distribuent des sacs à pain pour prévenir les violences conjugales

Attention, à Dieppe, 3000 sachets distribués dans une dizaine de boulangeries, en même temps que la baguette habituelle, peuvent peut-être sauver des vies. Ils comportent des messages de sensibilisation aux violences conjugales lancés par le collectif NousToutes. 

© France 3 Normandie

Ce sont des sachets de pains d'ordinaire ramenés de la boulangerie, en même temps que la baguette, sans même y penser. Et pourtant, ces sachets là peuvent peut-être sauver des vies. 

En lieu et place des inscriptions publicitaires habituelles, ces nouveaux sacs à pain comportent des messages de sensibilisation aux violences conjugales. Ils ont été imaginés, conçus et distribués par le collectif NousToutes pour inciter les victimes à sortir de leur isolement et de leur silence. 

500 sacs à pain par boulangerie 

A Dieppe, 3000 sacs ont déjà été distribués, via une dizaine de boulangeries partenaires, par des bénévoles de l'association. Pascale et Laetitia sont ainsi venues remettre en début de semaine 500 sacs à pain par boulangerie en moyenne, pour une distribution dans les prochains jours.

 

 

Sur ces sachets, des informations importantes figurent pour les femmes victimes de violence, comme les numéros de téléphone d'urgence d'un côté, et de l'autre, une jauge qui permet de mesurer le degré de violence dans un couple, pour des femmes qui n'en ont pas toujours conscience. 

Parmi les exemples, on peut citer les moqueries en public. Car ce n'est pas normal qu'un conjoint commence à dénigrer l'autre devant d'autres amis, en public, dans une administration ou ailleurs...  

Pascale Cartegnie Membre Nous Toutes Dieppe

 

La boulangerie est un lieu stratégique 


Le choix de la boulangerie pour porter ce message est aussi stratégique à plusieurs titres.

Il s'agit d'abord d'un commerce ouvert tout le temps , même en ces temps de confinement, et la boulangerie est également un lieu anodin, qui reste souvent accessible à des femmes surveillées par leur conjoint. Idéal donc pour dire aux victimes qu'elles ne sont pas seules :

Avec la crise sanitaire et ses confinements, on constate qu'il y a eu une sérieuse augmentation des violences intra familiales et conjugales. Il y a eu une hausse du nombre d'appels à l'aide, même si les plaintes n'ont pas forcément suivi. Donc là, il faut vraiment agir et donner un maximum d'informations.

Laetitia Legrand, Membre Nous Toutes Dieppe

 

© noustoutes.org

 

Et comme c'est autour de la table familiale que souvent, se nouent et se dénouent les crises, rien ne vaut un message direct, accessible facilement, mais sans intrusion.

Un message d'autant plus relayé qu'au vu de la clientèle variée qui se presse dans les boulangeries, la possibilité d'y toucher une victime potentielle est forcément plus importante.    

 

Des sacs à pain pour sensibiliser aux violences faites aux femmes

 

Afin de sensibiliser un maximum de personnes, les militantes du collectif Nous toutes ont donc distribué des sacs à pain dans tous les quartiers de Dieppe. 

 

 

Mais au delà de la cité normande, il s'agit aussi d'une opération nationale du collectif Nous Toutes, qui a vocation à se déployer sur l'ensemble du territoire, en fonction des volontaires disponibles. 

 https://www.noustoutes.org/

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société femmes