Ligne Dieppe-Newhaven : une baisse sans précédent du nombre de passagers

Quel avenir pour la ligne Dieppe-Newhaven ? Elle subit  une baisse sans précedent de son trafic passagers, notamment depuis la quatorzaine imposée par le gouvernement britannique. Un nouveau coup dur après le confinement et le Brexit.
Retour sur une année jugée " catastrophique".
© Beatrice Rabelle/ France 3 Normandie
L'annonce a suscité un tollé. Le 13 août dernier, en pleine saison touristique, le gouvernement britannique décidait d'imposer une quatorzaine aux voyageurs venant de France.
Raison invoquée : la hausse du nombre de cas de covid 19 sur le sol français.

Conséquence immédiate : une ruée de milliers de touristes britanniques vers les ports français. Dieppe n'a pas fait exception. En un week-end, le nombre de passagers a explosé, avant de ... chuter drastiquement
Réservations annulées, baisse brutale du trafic... Le directeur de la compagnie DFDS, qui exploite la ligne Dieppe-Newhaven, fait le bilan, et ne masque pas son inquiétude :

Les conséquences sont assez dramatiques.
Ca a signifié, avec 24 heures de préavis, la fin de la haute saison touristique, avec un arrêt des réservations et une arrière saison qui va être désastreuse pour nous . Fin août, on est en retard de 66 % par rapport au volume de l'année dernière, avec des perspectives de fin d'année qui ne sont absolument pas bonnes, au moins sur la partie touristique...
Le fret résiste tant bien que mal avec moins 18 % depuis le début de l'année"

Jean-Claude Charlo, directeur général de la compagnie DFDS, le 2 septembre 2020

 

"Une année catastrophique avec des volumes faméliques d'avril à juin"

L'année 2020 a bien mal commencé à cause...du Brexit qui avait déjà plombé le trafic transmanche. Puis il y a eu le confinement, en mars : un coup d'arrêt avec "des volumes faméliques d'avril à juin".
En juillet, le directeur de la ligne a entrevu une lueur d'espoir, car  le 10 juillet, la première mesure de quarantaine imposée par les britanniques avait été levée.
La demande était repartie à la hausse, avec un  trafic plus florissant entre les deux ports anglo-normands, malgré un nombre de passagers diminué de moitié pour respecter les distanciations sociales.

Covid 19 : inquiétude sur l'avenir de la ligne-Dieppe Newhaven ©France 3 Normandie

Mais avec cette nouvelle quatorzaine, le trafic a chuté de manière drastique.

Pour la première fois dans l'histoire de la ligne, le trafic du mois d'août s'est avéré  plus faible qu'en juillet , avec 1000 véhicules en moins sur la traversée.
Selon la direction de DFDS, il n'y aura pas de haute saison, le Transmanche "navigue à vue, et c'est anxiogène". 

Un appel à l'aide 

L'année est très très mauvaise, on ne pourra pas supporter une 2è saison de la même veine. Avec l'ensemble de mes confrères du transmanche, on appelle à l'aide le gouvernement et les politiques pour qu'ils viennent soutenir l'industrie du transmanche.

Jean-Claude Charlo, directeur de la compagnie DFDS

Un plan de licenciements annoncé et un navire de moins à compter du 2 août

Au vu des chiffres du trafic, la direction de DFDS a décidé de réduire la voilure... à tous les niveaux.

En août, un plan de licenciement de 142 personnes a été annoncé par la direction de  DFDS. Il concerne les lignes en partance de Calais et Dieppe. Selon nos informations, les salariés de Dieppe seraient peu touchés, mais les contours de cette annonce sont encore flous, car la direction et les syndicats négocient encore ces départs. On devrait en savoir plus courant septembre.

Autre conséquence de la crise sanitaire et du trafic en baisse : DFDS a décidé de supprimer l'un de ses deux navires et une rotation.

Désormais, un seul navire effectuera donc la liaison Dieppe-Newhaven à raison de deux rotations par jour au lieu de trois.

Les élus dieppois mobilisés

Mardi dernier (le 1er septembre 2020), plusieurs élus dieppois, dont le député Sébastien Jumel, publiaient une lettre ouverte adressée au président du conseil départemental de Seine-Maritime afin de "réaffirmer publiquement l'engagement du territoire pour préserver le Transmanche" et de "tout faire pour préserver le potentiel de l'outil Transmanche Dieppe-Newhaven et donc de veiller sur sa qualité."

Le Lien Transmanche Dieppe-Newhaven : historique et vital ! Préserver l'outil, sa qualité, son pavillon pour préparer l'après Covid et l'après Brexit"

Sébastien Jumel, député PCF de Seine-Maritime, le 1er septembre 2020

  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie transmanche international brittany ferries transports transports maritimes région normandie politique