Moisissures et colonies de champignons dans les logements : "ils nous disent de nettoyer à l'eau de Javel mais ça revient toujours"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvie Callier .

A Neuville-lès-Dieppe, des locataires excédés et tristes nous ont ouvert les portes de leurs appartements humides et malsains. Ils ont crée un collectif et aussi manifesté ce samedi 21 janvier pour être entendus du bailleur social.

"Il y a plein de moisissures, les dalles se décollent, des prises de courant tombent. Je suis découragée. On paie toujours mais les travaux ne sont jamais faits". Brigitte habite dans un immeuble social de Neuville-lès-Dieppe. 

D'autres portes s'ouvrent. Ici vit un petit garçon asthmatique, les contours des portes et des fenêtres sont piqués de moisissures. 

 "Quand on touche l'entourage de la fenêtre, on a de l'eau sur les mains" explique Laurent, un locataire membre du collectif "faisons valoir nos droits".

Les locataires veulent être considérés, pas infantilisés

"Ils nous disent il faut nettoyer à l'eau de Javel et puis ils ne font rien. ça part et ça revient" ou "c'est à votre charge, c'est parce que vous refermez mal les fenêtres", "c'est se moquer des gens" !

Ce samedi 21 janvier, les locataires se sont réunis sur la place devant l'immeuble. Le maire de Dieppe, Nicolas Langlois est venu les écouter.

L'élu du Parti Communiste demande au bailleur "3F Normanvie" ( ex-Sodineuf) "de respecter les locataires qui disent que leurs conditions de vie ne sont pas acceptables, de faire un état des lieux précis par appartement, et de lancer un plan de rénovation de ses immeubles"

Des visites du bailleur la semaine prochaine

Le bailleur social 3F Normanvie (nouveau nom de Sodineuf depuis septembre 2022 après une fusion avec Immobilière Basse Seine) a été contacté.

Cédric Lefebvre, directeur Général 3F Normanvie, explique qu'une étude a été lancée fin 2022 pour améliorer la performance énergétique, et qu'il y aura "une vision des travaux à faire courant mars".

 Pour répondre plus précisément à la détresse des locataires envahis par les moisissures, le directeur répond "On va regarder, on va aller les voir la semaine prochaine".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité