Nucléaire : deux blessés à la centrale de Penly près de Dieppe

Publié le
Écrit par Richard Plumet
Les deux tranches de la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime)
Les deux tranches de la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime) © Stéphane L'Hôte / France Télévisions

En zone nucléaire, deux salariés ont été touchés par de l'eau contaminée et des débris après un incident lors d'un essai sur des vannes à la centrale EDF de Penly (Seine-Maritime).

L'accident du travail a eu lieu le week-end dernier, le samedi 2 octobre 2021 dans le centre nucléaire de production d'électricité EDF de Penly, près de Dieppe.

Trois salariés d'EDF étaient en train de réaliser un essai sur des vannes situées sur le circuit de purge du circuit primaire de l'unité de production numéro 1, donc en zone nucléaire. Pour une raison inconnue, sur l'un des tuyaux de l'installation, la vitre d'un indicateur de pression s'est rompue, ce qui a eu pour effet la projection d'eau et de débris de verre.

Deux des trois salariés ont été légèrement blessés.

Un salarié hospitalisé

Dans un communiqué, EDF indique que ces trois personnes ont été immédiatement prises en charge par le service médical de la centrale et les équipes du service prévention des risques, comme le prévoient les procédures.

Les deux salariés qui ont reçu des projections d’eau radioactive ont été décontaminés et ont passé une anthropogammamétrie confirmant la décontamination corporelle. EDF précise que "la dose reçue par les intervenants du fait de cette contamination est extrêmement faible." L’un des deux a été transféré vers l’hôpital de Dieppe pour des soins complémentaires.

La rupture de l’indicateur de débit a entrainé un écoulement d’eau contaminée dans le local. Celui-ci a été stoppé par la fermeture des vannes qui avaient été manœuvrées dans le cadre de l’essai. L’Autorité de sûreté nucléaire a été informée de cette rupture.
Des investigations sont en cours pour déterminer l’origine de cet accident.

Arrêt décennal de la tranche 1

Cet incident intervient dans le cadre de la mise à l'arrêt de l'unité de production N°1 qui a débuté le même jour, le samedi 2 octobre au petit matin. Programmé tous les dix ans, cet arrêt est une grande opération de maintenance de la tranche N°1 , opréation au cours de laquelle, trois examens réglementaires vont concerner :

  •  le contrôle de la cuve du réacteur : son intégrité et sa résistance sont contrôlées avec un robot perfectionné appelé « machine d’inspection en service »
  •  l’épreuve enceinte du bâtiment réacteur : la pression dans le bâtiment est augmentée afin de contrôler sa résistance et son étanchéité
  •  l’épreuve hydraulique du circuit primaire : la pression est augmentée pour contrôler la résistance des tuyauteries et des soudures.

En plus du remplacement d'un tiers du combustible du réacteur, EDF explique que 16.000 activités et modifications sont prévues pendant ces travaux de maintenance avec  plus de 2000 intervenants.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.