Le port de Dieppe équipé pour faire face aux contraintes du Brexit

Le port de Seine-Maritime a réalisé des équipements et des aménagements en prévision des futures modalités d'accès entre l'union européenne et la Grande-Bretagne
 

Poste de douane au terminal ferry de Dieppe
Poste de douane au terminal ferry de Dieppe © Franck Levasseur / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
A Dieppe, où les liens avec l'Angleterre via le port représentent une part très importante de l'économie locale, les conséquences du Brexit ont été très tôt anticipées. C'est ainsi que depuis près de 30 mois, le service des douanes se prépare pour permettre au terminal Transmanche de Dieppe d'être opérationnel quels que soient les accords signés avec la Grande-Bretagne. 7 postes de douaniers ont été créés et des aménagements ont été réalisés.

Après prélèvement effectué à l'extérieur, les produits seront contrôlés, soit en phytosanitaire, soit en vétérinaire, et les produits qui ne sont pas conformes seront stockés
- Jean-Christophe Lemaire, vice-Président de Ports de Normandie

durée de la vidéo: 01 min 48
Le port de Dieppe paré pour le Brexit
VIDEO : le reportage de Grégory Archiapati et Franck Levasseur (montage : Xavier Robert)


Une structure aménagée bassin de Paris

Si les piétons et les passagers voyageant avec une voiture se feront contrôler au même endroit qu'aujourd'hui, dès la sortie du ferry, les camions (ils sont 37 000 par an à emprunter la ligne Dieppe-Newhaven) seront en contrôlés à plus d'un kilomètre du terminal, au hangar d'Afrique où a été établi le Service d'Inspection Vétérinaire et Phytosanitaire aux frontières, ou SIVEP.
Un équipement y a été spécialement construit pour accueillir des chevaux. Dieppe voit en effet passer 600 équidés par an, en provenance ou à destination de  l'Angleterre.

D'un coût de 750 000 euros, ces aménagements devront cependant attendre le 1er Janvier 2021 pour être utilisés. Le temps pour l'union européenne et la Grande Bretagne de fixer les modalités législatives pour les échanges commerciaux et touristiques.
 
Contrôles douaniers au port de Dieppe : une partie des équipements prévus pour accueillir les chevaux
Contrôles douaniers au port de Dieppe : une partie des équipements prévus pour accueillir les chevaux © Franck Levasseur / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ports économie transports transports maritimes brexit international