“Cette petite crapule de Maupassant”, une biographie sur la jeunesse méconnue de l'écrivain normand

L'écrivain normand Guy de Maupassant, auteur de six romans et plus de 300 contes et nouvelles, était un grand sportif, au goût immodéré pour les femmes, notamment les prostituées. C'est ce que nous dévoile le romancier Arne Ulbricht dans "Cette petite crapule de Maupassant" (éditions du sonneur). 

Par Aurélie Misery

De Maupassant, mort fou en 1893 à l'âge de 43 ans à peine, on connaît les romans, les contes et les nouvelles. Mais qui était vraiment Guy de Maupassant avant son premier succès "Boule de suif" paru en 1880 ? 

Dans "Cette petite crapule de Maupassant" (Les éditions du sonneur), c'est aux années de formation que le romancier allemand Arne Ulbricht s'intéresse. "Maupassant m'accompagne depuis presque 30 ans. Je l'ai découvert à l'école à Kiel en Allemagne. Ensuite, pendant mes études, j'ai lu toutes ses nouvelles et ses romans."

Pour nous présenter le jeune Maupassant, l'auteur allemand a choisi la forme de la biographie romancée. "J'aime les dialogues et donner une voix au personnage le rend beaucoup plus vivant".
 
© Les éditions Le sonneur
© Les éditions Le sonneur
 

Epris de liberté et des falaises d'Etretat 

Maupassant est né au château de Miromesnil, près de Dieppe, avant de grandir à Etretat. "Il était très heureux à Etretat", souligne Arne Ulbricht. Au mépris des conventions, sa mère le laisse en effet jouer librement. "C'était un garçon qui aimait beaucoup sa liberté, il rencontrait des chasseurs, des pêcheurs".

Quand il rentre au collège d'Yvetot, "c'était comme l'enfer sur Terre", écrit le romancier. "Même s'il n'avait que treize ans, il était déjà persuadé qu'on ne devait pas enfermer des garçons de cet âge dans pareil endroit et les priver de leur liberté. (...) Par la pensée, il se réfugiait à Etretat et tentait de s'imaginer sur la falaise, le vent soufflant sur son visage."

Le fringant jeune-homme, aime le plein air, nager en contrebas des falaises, canoter plus tard avec ses amis sur la Seine. 
 

Laure de Maupassant, une influence décisive 

Maupassant ne sortira jamais de l'ombre de sa mère, Laure de Maupassant, une femme neurasténique mais cultivée. "Il y avait beaucoup de femmes dans la vie de Maupassant, mais la plus importante, c'était sa mère, rappelle Arne Ulbricht. Elle lui faisait la lecture, Shakespeare en anglais, et en 1862, alors qu'il n'a que douze ans, elle lui fait la lecture de Salammbô de Flaubert. Il paraît que le jeune Guy a adoré, alors que c'est très brutal. "

Et c'est par l'intermédiaire de sa mère, dont le frère, Alfred Le Poittevin, était le meilleur ami de Flaubert, que Guy de Maupassant fera la connaissance, non moins décisive, du grand écrivain normand. 

Flaubert, le père spirituel  

Engagé au Minsitère de la Marine, Guy de Maupassant déteste la vie sinistre de bureau et n'aspire qu'à une chose : devenir écrivain et connaître la gloire. "Avant d'écrire des nouvelles et des romans, il a écrit des poèmes et des pièces de théâtre", rappelle Arne Ulbricht. 

Ecrivez ! lança Flaubert. Et venez me voir. Venez souvent. Et apportez à chaque visite ce que vous serez en train d'écrire. (Chap. 8)


C'est à Flaubert que le jeune Maupassant lit ses poèmes en se rendant chez lui à Croisset, près de Rouen. "Flaubert était très critique, puis une correspondance s'est installée entre les deux, une correspondance pleine de confiance et d'humour. Flaubert l'a toujours encouragé à écrire."

Guy, silencieux, écoutait Flaubert discourir et lui demander sans arrêt de relire telle ou telle scène. Une fois de plus, il se dit que le jour où l'écrivain, gagné par l'enthousiasme, cesserait de lui chercher la petite bête, il aurait réussi son coup. (Chap. 11)


"Quand Guy de Maupassant lui a lu "Boule de Suif", souligne Arne Ulbricht, c'est Flaubert, très enthousiaste, qui a parlé de chef d'oeuvre". Ce roman lancera la carrière littéraire de Guy de Maupassant. 

 

 

Maupassant, le roi des bordels parisiens 


Guy de Maupassant est aussi un jeune-homme vigoureux, qui aime les femmes. "Il allait au bordel, avec ses amis, y compris Flaubert !", rappelle Arne Ulbricht qui, dans son roman, revient sur cette soirée où Maupassant, prouva à ses amis ses performances et coucha devant eux avec six prostituées, l'une après l'autre.

Coucher avec les femmes, c'était presque comme faire du sport, mais je suis convaincu qu'il respectait les femmes. 


Malgré la syphillis qui le ronge et ses migraines qui l'épuisent, Guy de Maupassant poursuit sa quête d'une grande carrière littéraire. Une carrière qui ne durera qu'une dizaine d'années, mais une carrière riche de plus de 300 nouvelles et six romans. "Ce que je trouve fascinant, c'est comment Maupassant décrit toute une vie en quelques pages."
 


Devenu célèbre, Guy de Maupassant s'offrira une villa... à Etretat, qu'il surnommait "Eden-sur-mer." 




 

Sur le même sujet

Les + Lus