Coronavirus en Normandie : une députée demande la mise en place de tests dans les EHPAD

Stéphanie Kerbarh, députée de Seine-Maritime / Archives / © France Télévisions
Stéphanie Kerbarh, députée de Seine-Maritime / Archives / © France Télévisions

Stéphanie Kerbarh, députée de Seine-Maritime, demande à  l'agence régionale de santé des "tests systématique au COVID-19 dès la 1ère suspicion de cas"
 

Par Richard Plumet

Stéphanie Kerbarh, députée (LREM)  de la 9e circonscription (qui englobe les cantons de Bolbec, Criquetot-l'Esneval, Fauville-en-Caux, Fécamp, Goderville, Saint-Romain-de-Colbosc et Valmont) a écrit à la directrice de l'agence régionale de santé de Normandie pour demander que "des tests systématiques au COVID-19 soient effectuées dans les EHPAD normands, et ce dès la 1ère suspicion de cas".
Dans son courrier à l'ARS, l'élue seinomarine explique que "les personnes de plus de 70 ans sont particulièrement exposées au virus" et que même si les visites sont désormais interdites et que le confinement a été  mis en place dans les chambres des Établissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, "de nombreuses personnes ont été contaminées dans ces établissements et plusieurs décès sont à déplorer".

► Retrouvez ici et en un clic tous nos articles sur le Coronavirus en Normandie

Des tests systématiques de dépistages seraient donc, selon l'élue normande, un moyen de protéger à la fois les personnels et les résidents de ces établissements.

Réponse du ministre de la Santé

Ce mardi après-midi (31 mars 2020), à l'Assemblée nationale,  une question sur le dépistage massif du Covid-19 et plus précisément sur le dépistage dans les EHPAD  a été posée au ministre de la Santé.
Les députés étant obligés d'être présents en nombre limité et étant dans l'obligation de regrouper les questions portant sur le même thème, c'est Olivier Marleix (LR) qui a demandé à Olivier Véran "Etes-vous prêt à concentrer les efforts de dépistage sur les EHPAD ?"

Réponse du ministre de la Solidarité et de la Santé :
"il y a actuellement 3 méthodes de tests.
1°) Les test par PCR, une méthode sûre mais lourde destinée aux personnes prioritaires (dont les personnes fragiles, les soignants, et  les soignants qui travaillent en EHPAD) et qui passera à 50.000 tests par jour d'ici fin avril. 2°) Les "nouveaux tests" dits "rapides". Nous en avons acheté 30.000 pour le mois d'avril, puis 100.000 pour les deux prochains mois.  3°) Les tests sérologiques, qui permettent par prélèvement de sang de déterminer si quelqu'un a été malade, en contact avec le virus, et donc si il est immunisé contre le virus et donc "tranquille vis-à-vis de cette  maladie"

Je vous redis que les soignants qui travaillent en EHPAD sont des publics absolument prioritaires pour dépister le virus, que ce soit par PCR ou par test rapide.
- Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé le 30 mars 2020


 

Extrait du courrier adressé à l'ARS

Fécamp, le 27 mars 2020,

Madame la directrice de l’Agence Régionale de Santé Normandie

La pandémie de Covid-19 éprouve particulièrement notre pays depuis maintenant plusieurs semaines. Les personnes de plus de 70 ans sont particulièrement exposées au virus, qu’elles vivent à domicile, en structures d’hébergement ou en structures d'accompagnement médicalisées.

Face à cette situation et afin de limiter les risques de contamination, le ministère de la Santé a comme vous le savez déclenché le plan bleu suspendant les visites pour toutes personnes extérieures aux EHPAD. Par ailleurs, en Normandie, plus d’1 million de masques chirurgicaux et FFP2 ont été mis à disposition des établissements de santé et notamment des EHPAD. Malgré ces nécessaires mesures de précaution sanitaires, de nombreuses personnes ont été contaminées dans ces établissements et plusieurs décès sont à déplorer dans l’Hexagone.

En région Normandie, vous avez précisé hier (jeudi 26 mars) que 4 EHPAD étaient touchés par le Covid-19 :

  • 2 en Seine-Maritime
  • 1 dans l’Orne
  • 1 dans le Calvados

Pour lutter contre la diffusion du virus, les équipes de soignants ont mis en place un protocole précis basé sur l’isolement de ces patients des autres résidents.

Afin de protéger encore davantage les résidents et les personnels des EHPAD, serait-il envisageable de systématiser les tests de dépistage dans tous les EHPAD de Normandie et ce dès la 1ère suspicion de cas de Covid-19 ?
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus