Crash d’un avion de tourisme au large de Fécamp, les recherches du pilote arrêtées

Un petit aéronerf s'est crashé en mer au Nord-Ouest de Fécamp mardi 18 février. Des débris de l'avion ont été retrouvés. Ce mercredi, les opérations de recherche pour retrouver le pilote ont été arrêtées.
Les recherches ont repris mercredi 19 février pour tenter de retrouver le pilote de l’aéronef qui s'est crashé la veille.
Les recherches ont repris mercredi 19 février pour tenter de retrouver le pilote de l’aéronef qui s'est crashé la veille. © sémaphore de Fécamp / Marine nationale


Les secours sont intervenus vers 15h40, mardi 18 février après-midi, sur la plage de Fécamp pour rechercher un avion de tourisme qui s'est crashé en mer. Les débris de l'engin ont été retrouvés mais le pilote était toujours recherché.

Un important dispositif de secours avait été déployé : les sauveteurs en mer (SNSM), un hélicoptère de la Marine nationale, une équipe de plongeurs... en tout 18 engins et 32 personnes étaient mobilisées pour retrouver l'appareil.
 

Mais alors que les recherches avaient reprises à 8h52 le mercredi 19 février pour tenter de retrouver le pilote de l'avion, avec l'engagement de l'hélicoptère Dauphin de la Marine nationale par le CROSS Gris-Nez, le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, sur proposition du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez, ont décid" d'arrêter les opérations de recherche entreprises au large de Fécamp à 9h29.

 


Mardi soir, après avoir survolé la zone à plusieurs reprises, et sans élément nouveau, le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord avaient décidé d'interrompre les recherches vers 23h20. 

Un pilote à bord

L'engin, un monomoteur DR400 de quatre places, avait décollé de l'aérodrome de Saint-André-de-l'Eure (27) vers 14h30. Il était en direction de Saint-Valéry-en-Caux. A bord, un seul pilote, « habitué de l’aérodrome. » depuis 1995. Le signal radar et radio a été perdu à 15h37.

L'avion s'est abîmé en mer à une centaine de mètres au large du sémaphore qui surplombe la baie de Fécamp sur le littoral seinomarin. Plusieurs témoins auraient aperçu l'engin tombé à l'eau et prévenu les secours.

Des morceaux de l'appareil, disloqués par le choc, ont été retrouvés entre Fécamp et Saint-Pierre-en-Port. Le pilote est toujours recherché. Il aurait signalé un problème technique par radio juste avant le crash.

Une enquête est en cours par la gendarmerie maritime et la gendarmerie des transports aériens (GTA). 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers