Cet article date de plus de 4 ans

A Fécamp (Seine Maritime), des caméras de surveillance chez un particulier éveillent les soupçons

Alors que des policiers municipaux enquêtent sur l'installation de caméras devant un logement de Fécamp (Seine Maritime), ils sentent sur place une forte odeur de cannabis. Si le propriétaire des lieux reconnait en consommer, il assure ne pas avoir installé de caméras pour protéger ses activités. 
Interrogé par des officiers de police judiciaire, l'homme reconnait consommer "5 ou 6 joints par jour" quand il est de repos. Agé de 52 ans, ce marin pêcheur dit en prendre quand il rentre de ses campagnes en mer. Sur place, les policiers trouvent 50 grammes de résine de cannabis et  des sachets translucides avec une feuille de cannabis en effigie. L'homme dit "s'être approvisionné à Saint-Adresse pour 200 euros". Quant aux deux caméras de surveillance qu'il a installées il y a un mois, il assure ne pas savoir qu'il était interdit de filmer la voie publique et n'explique pas les raisons de cette installation vidéo. Il est prochainement convoqué au Tribunal Correctionnal du Havre pour détention et usage de produits stupéfiants.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers