Fécamp sélectionnée pour accueillir un service relocalisé de la direction générale des finances publiques

Fécamp rejoint Alençon, Dieppe, Lisieux et Pont-Audemer dans la liste des villes normandes sélectionnées pour recevoir un service des finances publiques relocalisé.

Les villes normandes bénéficiant d'un redéploiement des services des finances publiques.
Les villes normandes bénéficiant d'un redéploiement des services des finances publiques. © Finances publiques

Le 29 janvier 2020, une première liste de cinquante villes avait été présentée pour accuillir un service relocalisé de la direction générale des finances publiques.

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes publics a présidé le mercredi 16 décembre 2020 le comité de sélection des communes qui accueilleront de nouveaux services relocalisés de la direction générale des finances publiques. Cette démarche inédite a été engagée il y a plus d’un an. Elle permettra la relocalisation d’emplois publics des grandes métropoles et de Paris vers des villes petites ou moyennes, prioritairement situées dans les territoires ruraux et périurbains. Aux termes de cette réunion du comité de sélection, une liste de 16 communes a été retenue, dont la ville de Fécamp (Seine-Maritime).

La carte des 66 communes sélectionnées pour accuie
La carte des 66 communes sélectionnées pour accuie © Finances publiques

La sélection de ces 66 villes au total clôt le processus lancé le 17 octobre 2019 pour accueillir la relocalisation de services de la Direction Générale des Finances Publiques  actuellement situés en Île-de-France et dans les grandes métropoles. 408 communes, présentes dans 84 départements, avaient répondu à l’appel à candidature.

Ce sont au total 2.500 agents des finances publiques qui vont pouvoir exercer leurs missions en dehors des grandes métropoles, où le coût de la vie est souvent très élevé. Ce sont 66 communes de territoires ruraux et périurbains qui vont accueillir ces fonctionnaires. Cette démarche de relocalisation des services publics répond aux attentes des usagers, des agents et des collectivités territoriales, et contribue à renforcer la présence de l’Etat dans les territoires.

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes publics

De nombreux critères étudiés

L’examen des dossiers des villes candidates a été confié à un comité de sélection interministériel auquel ont participé les organisations syndicales. Les candidatures ont été retenues sur la base de critères portant sur la situation sociale et économique du territoire, son attractivité, la qualité des solutions immobilières proposées et les conditions d'accueil des agents des finances publiques. Interrompus par le contexte sanitaire, les travaux du comité ont repris à l’automne 2020 pour proposer aux ministres Bruno Le Maire et Olivier Dussopt la finalisation de la sélection

Les relocalisations de services feront l’objet d’un accompagnement des services de ressources humaines afin de tenir compte des attentes des agents volontaires concernés.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine économie finances