Le ministre de l'Industrie et de l'Energie, Roland Lescure, a inauguré, ce mercredi 15 mai, le premier parc éolien de Normandie au large de Fécamp. Alors qu'il devait venir, le président de République a dû annuler son déplacement en raison des émeutes en Nouvelle-Calédonie.

C'est Emmanuel Macron qui devait inaugurer le premier parc éolien offshore de Normandie. Mais le calendrier présidentiel a été bouleversé par les émeutes déclenchées en Nouvelle-Calédonie, à la suite du vote mardi soir de la révision constitutionnelle du corps électoral par l’Assemblée nationale.

Le premier parc éolien offshore de Normandie

Mais compte tenu des enjeux pour la filière, c’est le ministre de l’Industrie et de l’Energie, Roland Lescure, qui est tout de même venu inaugurer officiellement le premier parc éolien en mer au large de Fécamp. Il a pu visiter le site à bord d'un bateau, et a même pu échanger avec certains techniciens qui ont travaillé sur le projet.

Implanté sur une surface de 60 km², à une distance comprise entre 13 et 24 km des côtes de la Seine-Maritime, le parc éolien de Fécamp est le troisième parc éolien français à entrer en service, après celui de Saint-Nazaire et Saint-Brieuc.

Il s’inscrit dans la volonté du gouvernement de produire de l’électricité bas-carbone. Un pas de plus vers la souveraineté énergétique en misant sur le déploiement des énergies renouvelables : "Aujourd'hui, il y a trop de défaitisme ambiant. On est capable de produire français ! Des éoliennes 100% françaises qui permettent de produire de l'électricité complètement décarbonée. Et on a un mix énergétique unique au monde qu'on est en train de parfaire et de compléter avec des énergies renouvelables, du nucléaire. Sur l'éolien en mer on va continuer et sur le nucléaire aussi, ce qui va nous permettre d'avoir de l'énergie faite en France par des industries en France", se réjouit Roland Lescure.

Une bonne nouvelle en terme économique également selon ce dernier : "La décarbonation ça crée de l'emploi et de la prospérité".

Un projet qui aura mis 16 ans à voir le jour

C'était un projet attendu et qui aura mis tout de même 16 ans à voir le jour. En effet, c'est en 2008 qu'il est évoqué pour la première fois lors d'un débat public. Et c'est officiellement en 2011 que le projet est lancé par le Président Nicolas Sarkozy.

À l'époque, le groupe nucléaire Areva se positionne pour construire les éoliennes. L'entreprise projette même d'implanter une usine au Havre. Mais suite à des difficultés financières, Areva recule, faisant peser une menace sur l'existence du projet.

durée de la vidéo : 00h01mn29s
Le parc éolien offshore de Fécamp était un projet attendu. Il aura mis tout de même 16 ans à voir le jour. ©France Télévisions

La branche éolienne d'Areva est finalement rachetée en 2016 par l'entreprise Siemens-Gamesa. Six ans plus tard, l'usine havraise de construction des éoliennes sort de terre. Des mâts, pâles et nacelles 100% normandes qui seront assemblés à Cherbourg dans la Manche avant de prendre la direction de Fécamp.

770 000 personnes alimentées en électricité en Seine-Maritime

Entre la pose des fondations gravitaires, le raccordement électrique à terre et le montage des éoliennes, le chantier aura duré 3 ans pour un investissement total de deux milliards d'euros.

Le parc éolien offshore de Fécamp sera complètement opérationnel cet été. Avec une puissance de 500 mégawatts, il produira l'équivalent de la consommation en électricité de 770 000 personnes, soit 60% de la population de la Seine-Maritime.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité