Soulagement pour le médecin de Seine-Maritime, désormais autorisé à exercer après l'affaire du Midazolam

Mis en examen à l'automne 2019, le docteur Jean Méheut-Ferron d'Angerville-la-Martel près de Fécamp avait reçu le soutien de centaines de médecins. La cour d'Appel de Rouen vient de l'autoriser à rouvrir son cabinet
 

Le docteur Jean Méheu-Ferron apprend la bonne nouvelle dans son cabinet le 5 mars 2020
Le docteur Jean Méheu-Ferron apprend la bonne nouvelle dans son cabinet le 5 mars 2020 © Olivier Flavien/ France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
Il avait été accusé d'euthanasie après avoir administré de puissants sédatifs à des patients en fin de vie.
Son affaire avait été largement médiatisée, puis avait été commentée par la ministre de Santé.

 "C'est la vie qui revient !"

Au lendemain d'une audience au palais de justice de Rouen, c'est un soulagement qu'a exprimé ce matin (jeudi 5 mars 2020) le médecin d'Angerville-la-Martel, près de Fécamp, interdit d'exercer depuis mi-novembre, après avoir administré du midazolam (médicament dont l'usage est réservé aux hôpitaux) à ses patients en fin de vie et causé involontairement la mort de cinq d'entre-eux.
C'est en présence d'une équipe de la rédaction de France 3 Normandie que le docteur Jean Méheu-Ferron a appris la décision de la chambre d'instruction de la Cour d'appel de Rouen qui l'a autorisé ce jeudi à rouvrir son cabinet.
Le médecin de campagne accueillera donc de nouveau ses patients demain vendredi.

Mais il reste mis en examen pour "administration de substances nuisibles ayant entraîné la mort sans intention de la donner".
La décision de la Cour d'appel est un plus qu'un soulagement pour ce médecin :

C'est un soulagement, c'est vraiment comme pouvoir respirer... 
Oui : c'est la vie qui revient ! Alors si dans cette épreuve, tout le monde a toujours trouvé que j'allais bien., ce que j'ai éprouvé c'est qu'on puise la vie dans le combat. Et je comprends que des gens se battent toute leur vie. On puise la vie dans le combat et dans le fait de retrouver des éléments de langage des choses à dire…
Pouvoir s'exprimer c'est extrêmement important !

- Docteur  Jean Méheu-Ferron à France 3 Normandie     

 
Soulagement pour le médecin de Seine-Maritime, désormais autorisé à exercer après l'affaire du Midazolam
VIDEO : le reportage de Frédéric Nicolas et Olivier Flavien (montage : Marie-Céline Varin)


Son épouse, médecin anesthésiste-réanimateur en clinique, est mise en examen  dans cette affaire pour "complicité et abus de confiance". Elle est accusée d'avoir fourni le Midazolam, un médicament disponible uniquement en pharmacie hospitalière.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine justice société santé faits divers