Tension près du Havre avant les législatives, ou quand une candidate LR fait de la résistance…

VIDEO : "Rififi avant les législatives dans la 9e circonscription de Seine-Maritime"
Reportage France 3 Le Havre-Baie de Seine d'Emmanuelle Darcel et Léo Pierrard (montage : Cécile Garzena)

Ecartée au profit d'un candidat UDI,  Clarisse Coufourier, une candidate LR initialement investie par son parti, décide de maintenir sa candidature aux prochaines élections législatives en Seine-Maritime

Par Richard Plumet

"C'est le bon sens qui l'emporte"

Trois mois avant les élections, la désignation d'un nouveau candidat UDI  pose problème dans la 9e circonscription de Seine-Maritime (Fécamp – Bolbec).
Candidate LR, investie par son parti le 13 janvier 2017, Clarisse Coufourier a depuis la semaine dernière un autre candidat de droite face à elle : l'UDI  Didier Péralta. La candidate initialement choisie par son parti fait donc les frais d'un récent accord LR-UDI, accord qui a officiellement désigné, le 14 mars dernier, M. Péralta comme le candidat de la droite et du centre dans cette circonscription. 

Et pour ne rien arranger, Jean-François Lemesle, le suppléant de Clarisse Coufourier, va jusqu'à affirmer qu'il ne restera qu'un seul candidat : Didier Péralta."C'est le bon sens qui l'emporte, et le bon sens c'est monsieur Péralta !"

Si on était au café du commerce, on oserait dire qu'il s'agit d'un coup fourré. Sauf que précisément, ces propos de Jean-François Lemesle, c'est au comptoir d'un bar de Fauville-en-Caux (le Café de Paris), et devant Didier Péralta, que l'équipe de France 3 Le Havre-Baie de Seine les a enregistrés…

Didier Péralta et Jean-François Lemesle au comptoir du café de Paris à Fauville en Caux / © France 3 Le Havre-Baie de Seine
Didier Péralta et Jean-François Lemesle au comptoir du café de Paris à Fauville en Caux / © France 3 Le Havre-Baie de Seine

Pas l'intention d'abandonner !

De son côté, Clarisse Coufourier annonce (le lundi 20 mars 2017) vouloir maintenir sa candidature dans cette 9e circonscription, en dépit de cet accord et des sanctions prévues dans ce cas de figure. 
Il y aura donc ("certainement") deux candidats de droite en compétition.

Extrait de l'accord LR-UDI
Extrait de l'accord LR-UDI

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Mobilisation à Total Gonfreville

Près de chez vous

Les + Lus