Au Havre, suspicion de cas du variant indien du Covid 19

Les premiers cas de variants indiens du coronavirus sont confirmés à Bordeaux, dans le Lot-et-Garonne et dans les Bouches-du-Rhône. L'infectiologue Karine Lacombe a déclaré jeudi soir chez nos confrères de BFM qu'il y a des cas suspects au Havre.

© France Télévisions

Le docteur Karine Lacombe, infectiologue, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Antoine de Paris, explique que la France n'est pas épargnée "comme par miracle" par le variant indien, mutation du Covid 19.

Elle était interviewée jeudi soir sur BFM TV. Le médecin explique : 

"Il y a probablement des cas à Marseille, au Havre et en Gironde. Ces données sont en cours de vérification,  il y a des clusters en cours d'investigation et suspects d'être du variant indien"

Le docteur Lacombe ajoute "Cela ne veut pas dire s'il y a des clusters qu'il vont se disséminer". 

En quarantaine depuis leur retour d'Inde

En début d'après-midi, ce vendredi 30 avril, l'ARS de Normandie indiquait par voie de communiqué :

Au Havre, des personnes ayant séjourné en Inde ont été testées positives à la Covid-19. L’ARS de Normandie mène actuellement des investigations renforcées : le séquençage des prélèvements par les laboratoires du CNR sont en cours.Toutes ces personnes avaient été mises en quarantaine immédiatement à leur arrivée sur le territoire national. Cet isolement se poursuit. Un contrôle strict de la mesure d’isolement est réalisé.

ARS de Normandie

 

Dans les Bouches-du-Rhône et en Nouvelle Aquitaine, les autorités viennent de confirmer que cinq personnes sont atteintes. 

Les cas de personnes portant le  variant indien se multiplient chez nos voisins anglais. En Italie,  ce jeudi 29 avril, 10% des passagers et équipages d'un avion venu d'Inde ont été testés positifs au Covid. Le séquençage permettra de savoir s'ils sont atteints par le variant indien.

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société