COVID-19 - Marins en quarantaine au Havre : confirmation de la présence du variant indien

Après un foyer de contamination à bord d'un navire, les résultats des analyses par séquençage confirment la présence d’un virus dérivé du variant indien.

26 Avril 2021: le pétrolier Fairway à l'isolement sur un quai du Havre après la découverte d'un cluster au sein de l''équipage
26 Avril 2021: le pétrolier Fairway à l'isolement sur un quai du Havre après la découverte d'un cluster au sein de l''équipage © Marie Benoist / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Un pétrolier qui devait faire escale au port d'Antifer avait dû être pris en charge et remorqué vers le port du Havre après la découverte d'un foyer de contamination (cluster) touchant l'équipage présent à bord.

Deux cas suspects

Le 18 avril les 25 marins avaient été dépistés et mis à l'isolement. Après les premières analyses, l'Agence régionale de santé de Normandie avait alors précisé que l'on comptait 16 cas positifs. Parmi eux "deux cas suspects" avaient fait l'objet d'un prélèvement et de l'envoi d'échantillons pour séquençage au Centre national de référence (CNR) de l'institut Pasteur au titre du suivi épidémiologique pour "vérifier la nature précise du virus contracté et confirmer ou non la présence de ce variant indien".

Confirmation de la présence d'un variant

Ce mercredi matin (5 mai 2021) l'ARS-Normandie a communiqué les résultats du séquençage : "les investigations virologiques réalisées sur l’échantillon de deux prélèvements confirment la présence d’un virus dérivé du variant indien."

Si l’isolement des 16 cas confirmés s’est poursuivi en hôtel dédié, accompagné d’un contrôle strict pour 15 d’entre eux, un marin a été hospitalisé.

Pendant ce temps, les 9 autres membres d’équipage négatifs, identifiés comme contacts à risque, sont alors restés en quarantaine à bord  sans contact avec l’extérieur, afin de préparer le navire pour la relève.

Trois nouveaux cas au sein de l'équipage

Le weekend dernier (1er et 2 mai), et suivant un protocole spécifique, ces 9 marins ont également rejoint l’hôtel pour y finir leur quarantaine. Celle-ci devant se terminer le 4 mai, tous ont été de nouveau testés avant de pouvoir sortir : trois nouveaux cas ont été confirmés indique l'ARS.  Ces trois marins ont immédiatement été mis à l’isolement et les six autres, considérés comme contacts à risque, restent en quarantaine.

Isolement strict des marins

Pendant ce suivi médical, les marins de ce bateau présent dans le port du Havre "n’ont eu et n’ont aucun contact avec l’extérieur."

L'ARS-Normandie précise que la situation est actuellement maîtrisée et que "la relève de cet équipage va être effectuée avec 22 marins qui vont être dépistés à nouveau après un premier test négatif et avant la reprise de l'activité du navire." 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société baie de seine