Covid-19 : un cargo en quarantaine dans le port du Havre après l'évacuation sanitaire de 5 marins, en état grave

Un cluster a été détecté sur un cargo transportant du minerai de fer, en provenance du Libéria. Il a été dérouté vers le port du Havre (Seine-Maritime). À son bord, cinq marins, ont développé une forme grave de la Covid-19 et ont du être évacués.
© France 3 Normandie

L'information a été confirmée ce mercredi 30 juin 2021 par les services de l'Agence Régionale de Santé (ARS) Normandie qui a été informée de la suspicion d’un cluster de Covid-19 parmi les marins d’un navire au large de la mer de la Manche. Il s'agirait d'un vraquier, le "Nord Sunda", battant pavillon de Singapour et transportant du minerai de fer, en provenance du Libéria. 

Une équipe médicale d'urgence a été d'abord héliportée dans la nuit à bord afin d’évaluer la situation et prendre en charge les marins le nécessitant. Mais au vu d'une dégradation soudaine de la situation au cours de la nuit avec de nouveaux cas graves et symptomatiques, une escale au Havre s'est rapidement imposée au lieu de Dunkerque, son port de destination. Le vraquier est donc venu s’amarrer quai de l’Asie, mercredi 30 juin, au petit matin. 

5 marins dans un état grave et évacués vers l'hôpital

Les 20 membres d’équipage ont été ensuite mis à l’isolement avant leur arrivée au Havre : seuls 5 marins relevant d’une hospitalisation ont été transportés vers le l'hôpital Jacques-Monod, à Montivilliers, dans le respect du protocole sanitaire.

Les autres membres d’équipage doivent désormais rester à bord et observer une stricte quarantaine, sans contact avec l’extérieur.

Une situation sous contrôle

D'après les autorités sanitaires, la situation est actuellement maîtrisée. Conformément au suivi réalisé en cas de suspicion de cluster, l’ensemble de l’équipage devait être testé dans la journée. Un échantillon de prélèvements sera adressé en séquençage au titre du suivi épidémiologique.

Une histoire similaire à celle de mai dernier : un pétrolier qui devait faire escale au port d'Antifer avait dû être pris en charge et remorqué vers le port du Havre après la découverte d'un foyer de contamination touchant l'équipage présent à bord.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société grand port maritime transports transports maritimes